A 28 ans, il organise le plus grand triathlon de Suisse

NyonYannick Grivel est à la tête du Triathlon de Nyon, qui se déroule samedi et dimanche, depuis six éditions.

Yannick Grivel est devenu président du Triathlon de Nyon à l'âge de 22 ans.

Yannick Grivel est devenu président du Triathlon de Nyon à l'âge de 22 ans. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Yannick Grivel se souvient distinctement avoir assisté, à 10 ans, au Triathlon de Nyon pour y encourager son papa. En rentrant chez lui, il en organisait un dans son jardin pour sa sœur et pour lui. «C’est drôle de se dire que désormais, j’organise cette manifestation sportive», sourit celui qui vivra samedi et dimanche sa sixième édition en qualité de président.

Prendre en main le plus grand triathlon de Suisse en termes de coureurs — ils devraient être plus de 2300 à prendre le départ samedi et dimanche pour battre le record d’affluence — est une vocation qui n’a pas attendu les années. A 28 ans, Yannick Grivel se fondrait parfaitement dans le peloton des triathlètes. Il a choisi une autre voie, même s’il participe à quelques courses populaires dont le Triathlon de Lausanne. «Ma jeunesse ne m’a pas posé de problème de crédibilité, souligne-t-il. Mon parcours avant de reprendre l’épreuve m’a permis de prouver mes capacités d’organisateur.»

Yannick Grivel est un habitué des postes à responsabilité. A 20 ans, il n’a pas hésité longtemps avant d’assumer la présidence du Cercle des nageurs de Nyon, qui comptait 500 membres et 5 employés. «Je m’étais quand même posé quelques questions à l’époque, mais c’était un beau défi à relever.» Sous son règne, le club a fêté son 100e anniversaire en 2012. Le jeune adulte y a fourbi ses armes. Plusieurs manifestations avaient animé la saison estivale avec notamment un match de water-polo dans le lac. Mais le point d’orgue avait été sans conteste l’organisation du Championnat de Suisse open.

L’habitant de Borex avoue sa passion pour l’organisation d’événements sportifs. Si bien qu’il en avait fait son métier en étant engagé quelques années au Service des sports de Nyon pour coordonner les manifestations qui se déroulent dans la ville. Un poste qu’il a quitté dernièrement pour rejoindre la caserne des pompiers, où il est en charge de la formation.

Pour gérer le Triathlon de Nyon, son président a toutefois dû prendre des vacances. «Durant la dernière semaine, les nuits sont courtes», résume-t-il. Avec son comité élargi de 25 membres, il gère 250 bénévoles qui effectuent en tout 600 jours de travail. «J’adore cet engagement. C’est l’un des meilleurs moments de l’année. La fonction est très variée et j’apprends tous les jours de nouvelles choses.»

Le président apprécie de mettre son dynamisme au service de sa région. «La satisfaction des participants et des partenaires est aussi un beau cadeau qui entretient ma motivation», ajoute-t-il. C’est dans cette logique qu’il défend la volonté de la manifestation de démocratiser la discipline. Cette année, une course découverte a déjà attiré 150 inscrits qui effectueront leur premier triathlon dimanche.

Les courses du week-end marqueront l’aboutissement d’une année de labeur. Et lundi, alors que le démontage des installations débutera, il songera déjà au débriefing. Car l’année prochaine, Yannick Grivel sera toujours au poste. «Tant que je serai motivé, je poursuivrai l’aventure. Et je le suis toujours.» En 2018, le Triathlon de Nyon vivra une édition spéciale puisqu’il fêtera son 30e anniversaire. «Nous avons deux ou trois pistes pour marquer le coup», promet le président. (24 heures)

Créé: 03.08.2017, 09h36

Perturbations

29e édition Les épreuves se disputeront sur le site de Colovray. Les courses auront lieu samedi entre 15 h 30 et 18 h pour les enfants. Les plus âgés en découdront dimanche entre 8 h 15 et 16 h 30.

Routes fermées Dimanche, le trafic sera localement perturbé avec certains tronçons fermés complètement ou partiellement à la circulation. Ce sera le cas sur la route Suisse entre le port de Nyon et Crans, ainsi que sur les axes entre Crans, Arnex, Eysins et Nyon (route du Stand et route de Clémenty). Des déviations seront mises en place.

Articles en relation

A 80 ans, le doyen du triathlon de Nyon est son fondateur

Sports Pierre Lacroix a décidé de participer dimanche pour la première fois à l'épreuve qu'il a fondée avec un ami en 1989. Plus...

Lausanne accueille «son» triathlon et a déjà pris date avec le futur

Triathlon La 23e édition du «Tri» se déroule ce week-end dans la capitale olympique. Qui recevra les Mondiaux de la spécialité en 2019? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...