33 millions pour garder les Saint-preyards chez eux

Saint-PrexEn 2012, la commune a acquis 122 logements. Ils ont été rénovés pour 5 millions.

Anciennement propriété de Vetropack, les immeubles du chemin de l'Epondaz 1, 3, 5, 7, et de la route de Lussy 3 ont été rachetés et rénovés par la commune.

Anciennement propriété de Vetropack, les immeubles du chemin de l'Epondaz 1, 3, 5, 7, et de la route de Lussy 3 ont été rachetés et rénovés par la commune. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Plus le temps passe, et plus on se dit qu’on a réalisé un gros coup.» Les mots du municipal Stéphane Porzi reflètent bien l’ambiance qui règne au sein de l’Exécutif saint-preyard. Et pour cause. Alors que les travaux de construction de la piscine couverte devraient débuter au mois de juin, la Municipalité est sur tous les fronts. Elle vient de terminer la rénovation de 122 logements qu’elle avait acquis il y a six ans pour un montant de plus de 27,5 millions de francs. «Les sept immeubles dans lesquels se trouvent ces appartements appartenaient à Vetropack (Ndlr: propriétaire de la Verrerie). En 2012, l’entreprise a voulu vendre et les locataires, en grande majorité employés de la verrerie, ont reçu leur congé.»

Dès lors, une question se posait: quel est le rôle de la Commune face à cette situation? «La conclusion a été relativement simple, explique Stéphane Porzi. Même si ce n’est pas le rôle d’une Commune de faire de l’immobilier, c’est son devoir d’offrir à ses citoyens des endroits pour vivre, qui plus est à loyer modéré.»

Appuyé par son Conseil communal, l’Exécutif a pu acquérir ces 122 logements situés au chemin de l’Épondaz 1, 3, 5, 7, à la route de Lussy 3 et au Cheminet 6 et 8. «Le quartier de l’Épondaz est un endroit stratégique, précise le municipal qui y a lui-même vécu. Il est proche du terrain de foot, du Cherrat, de la Coop et de la gare. Il y a des gens de tout âge et de toutes origines. Voilà pourquoi il nous tenait à cœur de faire quelque chose.»

Priorité aux Saint-preyards
En plus du rachat, la Commune a également rénové ces logements pour un montant de 5 millions. «On en avait demandé trois mais le Conseil a estimé que c’était un peu juste, il nous en a donc octroyé deux de plus.» Avec cette enveloppe, les travaux de désamiantage, d’étanchéité des toitures, d’isolation périphérique, de peinture des façades et de changement des vitrages entre autres ont pu être menés à bien et les appartements sont presque comme neufs. Et donc désormais gérés par la Commune, qui a instauré des règles: «À la différence d’un privé, nous n’avons aucune nécessité de faire de l’argent sur ces bâtiments, détaille le municipal en charge du dossier. La règle principale est donc de rester dans des loyers abordables.»

Le but de cette décision? Offrir des logements aux Saint-Preyards. «Nous avons une liste d’attente pour ces 122 logements, poursuit Stéphane Porzi. Pour prendre place sur ce document, il faut résider à Saint-Prex depuis au moins trois ans, avoir résidé trois ans dans la commune au cours des quinze dernières années ou avoir des parents ou des enfants qui habitent ici depuis trois ans.»

Des critères pointus, mais nécessaires pour assurer une priorité aux locaux. «Je ne sais pas si quelqu’un d’autre qu’une Commune peut faire ça. C’est notre but de garder les jeunes qui sont l’avenir de notre bourg. Nous insistons aussi sur la mixité des résidents: jeunes, familles, personnes âgées, suisses ou étrangers, nous voulons offrir des chances égales à tous les Saint-Preyards. Nous avons l’opportunité de le faire et c’est une vraie chance», conclut le municipal. (24 heures)

Créé: 22.05.2018, 20h46

Articles en relation

Les générations se côtoieront à Saint-Prex

Urbanisme Le Clos du Cerisier abritera dix-sept logements dont neuf adaptés, une garderie ainsi qu'un café-bar à vin. Premiers locataires attendus en octobre. Plus...

La région morgienne veut freiner l'étalement urbain

Denges Région Morges organise une conférence sur le futur développement urbain de l’agglomération. Plus...

Les villas «à 40 millions» au cœur d’un tourbillon juridique

Saint-Prex Alors que la première des trois villas de luxe sera bientôt livrée, les deux autres sont bloquées par une procédure Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.