Aubonne renouera avec les fêtes au château

ManifestationLe festival Albona aura lieu au mois d’août. Il est l’initiative d’une solide équipe de moins de 30 ans.

Une partie du comité, avec de gauche à droite, Fabrice Meylan, Vincent Carel, Charlotte Meylan, Josselin Meylan (président), Matthieu De Morsier et Raphael Getaz.

Une partie du comité, avec de gauche à droite, Fabrice Meylan, Vincent Carel, Charlotte Meylan, Josselin Meylan (président), Matthieu De Morsier et Raphael Getaz. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le château d’Aubonne retrouvera du 17 au 19 août l’animation des grands jours. Après le Festival de La Côte entre 2002 et 2005 et Barbacane en 2011, le vénérable monument attendait un successeur à ces manifestations. Il arrivera grâce au festival Albona (Aubonne en celte). Derrière ce projet, une équipe d’une trentaine de jeunes de moins de 30 ans, dont un noyau bien connu puisqu’il avait organisé entre 2010 et 2013 le Melting Pot, un événement musical sur le site du Chêne, dans le bas de la commune. L’arrivée d’un nouveau rendez-vous dans le calendrier d’Aubonne réjouit les autorités, heureuses de pouvoir valoriser un bâtiment méconnu par la population régionale. «Le projet qui nous a été présenté nous a tout de suite beaucoup plu, souligne le syndic, Luc-Etienne Rossier. Il est innovant et il permet de mettre en lumière la culture locale. Nous n’avons donc pas hésité à le soutenir.» La Commune a alloué une subvention de 60 000 francs.

«Un des piliers de notre festival est donc de mettre à contribution les cinq sens pour offrir une expérience sensorielle originale et gratuite»

Ce n’est pas seulement la culture, mais les cultures qui seront les stars de l’Albona Festival. «Nous avons envie de mettre en avant le terroir local, qu’il soit gourmand ou artistique», explique Josselin Meylan, président de la manifestation qui durera trois jours. Une vingtaine de concerts sur trois scènes, des expositions, du théâtre et de l’improvisation seront au programme. Un marché du terroir sera aussi organisé, alors que des producteurs seront présents durant trois jours sur le site pour partager avec le public. Au total, une quarantaine d’artisans sont attendus. Des ateliers de dégustation de vin – dont une verticale avec le chasselas – et de bières artisanales permettront au public de découvrir ou d’approfondir leurs connaissances. «L’idée est de ne pas seulement consommer un produit, mais aussi son histoire, note Josselin Meylan. Un des piliers de notre festival est donc de mettre à contribution les cinq sens pour offrir une expérience sensorielle originale et gratuite.»

De la culture locale et des produits du terroir dans un monument historique: la proposition répond parfaitement aux exigences du programme Slow Destination qui est mis en place par l’Office du tourisme du district de Morges. Un peu par hasard, tout de même, puisque les organisateurs ont découvert sur le tard les liens avec le projet pilote morgien. «Nous avons désormais une collaboration avec l’Office du tourisme, notamment en ce qui concerne la promotion de l’événement, relève Charlotte Meylan, responsable des relations avec la presse. Nous serons une vitrine de la Slow Destination.»

Événement unique

Une vitrine qui ne devrait par contre pas durer plus qu’une édition. «Nous sommes tous dans une période charnière de nos vies, qui nous laisse des disponibilités pour l’organisation d’un tel festival, explique Josselin Meylan, qui arrive au terme de ses études. Dans les années à venir, nous n’aurons plus les mêmes libertés. C’est pour cela que l’Albona a été pensé comme un événement unique.» Les autorités espèrent que les jeunes organisateurs changeront d’avis. «Connaissant l’équipe, elle pourrait bien revenir sur sa décision, rigole le syndic en faisant allusion au noyau du Melting Pot Festival. L’idéal serait que la manifestation revienne tous les trois ans.» (24 heures)

Créé: 14.02.2018, 11h33

Articles en relation

La direction des écoles d'Aubonne quittera le château

Ecoles Les bureaux de direction s’installeront au Collège du Chêne. Mais une partie de l’administration restera au château. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...