Centre aquatique: frais annuels plus élevés que prévu

MorgesLe chef-lieu du district devrait finalement payer 1,25 million chaque année pour la future infrastructure. Soit environ 1 million de francs de plus qu’attendu.

Le Centre aquatique pourrait être inauguré en 2023.

Le Centre aquatique pourrait être inauguré en 2023. Image: Chabanne architecte

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Place aux choses sérieuses pour le Centre aquatique. Quelques semaines après le dévoilement de la répartition de l’investissement entre les communes, la Municipalité de Morges va se jeter à l’eau en déposant mercredi le préavis relatif à la réalisation du projet. Par ce biais, l’Exécutif demande à l’organe délibérant un crédit de 15 millions de francs à titre de contribution aux coûts de construction. Ce qui ne surprendra personne, puisque ce montant avait été annoncé depuis bien longtemps. Certains conseillers risquent en revanche de grincer des dents à la vue de la participation publique destinée aux frais d’exploitation. Initialement limité à 500'000 francs par année, ce montant se révèle finalement insuffisant «pour couvrir à la fois les charges financières et l’alimentation du fond de rénovation». Par conséquent, il sera demandé 1,45 million de francs aux collectivités, dont 1,25 million devrait être financé par la Ville, le reste étant à la charge des autres communes.

Pour convaincre les élus qui se montreraient réticents face à ces chiffres, la Municipalité a intégré dans son préavis un comparatif entre les dépenses engendrées par le Centre aquatique et plusieurs scénarios alternatifs, réalisés sans partenaire privé. Ces données proviennent d’une étude réalisée en 2019 par un mandataire externe.

On y apprend par exemple que l’assainissement de la piscine extérieure, nécessaire et compris dans le cadre du projet de Centre aquatique, coûterait à lui seul quelque 10 millions de francs à la Commune. Tandis que les frais d’exploitation annuels se monteraient à 700'000 francs. «Les équipements actuels sont vieillissants, et des mesures indispensables sont à prévoir au plus tard dans les cinq prochaines années. Les bassins, notamment, montrent des signes d’affaissement», assure la Municipalité.

Solution souhaitée par certains élus et habitants, la réalisation d’une «simple» piscine couverte comportant un bassin de 25 mètres se chiffrerait quant à elle à un peu plus de 11 millions de francs. En y ajoutant la réfection impérative de l’infrastructure extérieure, on arrive à un montant d’environ 21 millions de francs à la charge de la Ville. Auquel il faudrait additionner 2 millions de francs de contribution annuelle.

Passions déchaînées

Pas besoin, dès lors, d’avoir fait de grandes études pour voir où les autorités veulent en venir. D’après leurs calculs, Morges paierait moins pour la réalisation d’un Centre aquatique que pour la rénovation de sa piscine actuelle et la construction d’un petit bassin couvert. Sera-ce suffisant pour convaincre une majorité du Conseil communal? Pas sûr, tant cette réalisation déchaîne les passions. Les élus ne se focaliseront d’ailleurs pas uniquement sur cette comparaison de prix pour arrêter leur décision.

Ces derniers devraient aussi scruter attentivement les tarifs envisagés par le partenaire privé pour l’entrée dans la partie natation comprenant notamment les bassins extérieurs et intérieurs, ainsi que des espaces ludiques dédiés aux plus jeunes. Le prix indiqué dans le préavis s’élève à 11 francs pour un adulte et à 9 francs 50 pour un enfant. Conformément à ce qui avait été promis, divers rabais sont également prévus pour les usagers des communes actionnaires. Ainsi, une famille de quatre personnes bénéficierait par exemple d’une réduction de 17 francs 50.

Créé: 31.05.2019, 07h00

En chiffres

407'000: Le nombre de visiteurs attendus chaque année. Les responsables estiment qu’environ 290 000 personnes se rendront sur les bassins et les toboggans, alors que 65 000 iront à l’espace bien-être. Le solde représente la fréquentation du complexe par les élèves et membres de clubs sportifs.

6: En millions de francs, les recettes annuelles que devrait réaliser le Centre aquatique après quelques années de fonctionnement. Pour articuler ce chiffre, les porteurs du projet partent du principe que chaque visiteur sortira de son porte-monnaie environ 15 francs en moyenne. À titre comparatif, la dépense moyenne du Lido, à Locarno, s‘élève à 17 francs.

65: En millions de francs, le coût total du projet. Si 15 millions doivent être financés par Morges et autant par les autres communes partenaires, 35 millions devront être investis par des privés.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...