Climat: Aubonne répond à l'urgence par la prudence

EnvironnementUn élu a tenté de faire de sa ville la première de Suisse romande à décréter l'urgence climatique. Il devra patienter.

Wladimir Mange, chemise blanche au centre, a tenté un coup audacieux en transmettant au bureau du Conseil Communal d'Aubonne (photo) sa motion demandant l'urgence climatique.

Wladimir Mange, chemise blanche au centre, a tenté un coup audacieux en transmettant au bureau du Conseil Communal d'Aubonne (photo) sa motion demandant l'urgence climatique. Image: Wyss

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Petit point rajouté au dernier moment lors du Conseil communal, la déclaration d’urgence climatique proposée par Wladimir Mange a animé les débats de manière inattendue mardi 26 mars en fin de séance. Alors que les questions de chalets d’alpage à retaper ou de routes à rénover n’avaient pas provoqué de remarques particulières, l’enjeu climatique a eu le don de «réveiller» l’assemblée, dont une bonne partie a pris conscience des enjeux de la démarche au fil du débat. «Nous devons apporter une réponse concrète à tous les jeunes qui se mobilisent dans nos rues et qui nous regardent avec le sentiment que les politiciens ne font rien», a résumé l’auteur de la proposition aux allures de fusée à deux têtes.

Une déclaration à caractère symbolique d’abord, mais une motion au texte identique ensuite, les deux permettant de réaliser potentiellement un joli coup en faisant d’Aubonne la première ville romande à décréter l’urgence climatique dans la foulée du Grand Conseil vaudois.

Si elle a d’abord engendré des commentaires très positifs, l’idée a commencé à voir les nuages se profiler à mesure que les conseillers s’exprimaient comme s’ils réfléchissaient à voix haute. «J’ai l’impression que le but est d’être surtout les premiers à le faire et de réfléchir ensuite aux pistes concrètes, qui ne sont pas indiquées à ce stade», a notamment lancé l’un d’eux, pendant que d’autres – tout en saluant le principe – disaient leurs craintes de voir les projets futurs bloqués par une lecture un peu trop rapide du texte, à la manière d’apprentis sorciers. «L’important est de savoir rapidement où on va et ensuite de définir comment on y va», a plaidé Wladimir Mange.

Mais le vent avait déjà tourné et la proposition du syndic de «mener un débat serein», sans pression de temps, a achevé de convaincre une large majorité de l’assemblée, qui a jugé préférable de jouer la carte de la prudence. Ainsi, déclaration symbolique et motion ont été fusionnées et renvoyées à une commission qui se penchera sur la question à son rythme, Aubonne privilégiant l’urgence de la réflexion à celle de l’action!

Créé: 27.03.2019, 17h28

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.