Des producteurs ouvrent leur arcade au village

LongirodBientôt regroupés au sein d’une coopérative, des agriculteurs ont trouvé un espace de vente commun

En attendant l’aménagement définitif de l’espace de vente, les producteurs (ici,Victor Bovy), ont ouvert un self-service.

En attendant l’aménagement définitif de l’espace de vente, les producteurs (ici,Victor Bovy), ont ouvert un self-service. Image: YVES MERZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vente directe à la ferme, c’est bien. Mais disposer d’une arcade bien en vue au centre du village de Longirod, en face du café-restaurant, au service de plusieurs producteurs locaux, c’est mieux. L’idée a été lancée par deux couples de Longerois, Victor Bovy et Leslie Maricot, ainsi que Nicolas et Delia Rubin, tous motivés par le projet collectif d’un commerce social et solidaire. Une coopérative qui portera le doux nom de Dorignol (Longirod à l’envers) sera constituée mi-septembre, et le commerce ouvrira début octobre. «Les revenus agricoles sont mis à mal, rappelle Victor Bovy, lui-même agriculteur au village, et responsable d’une partie du domaine de Marcelin à Morges. Vendre nos produits localement, directement au consommateur, et pouvoir le faire solidairement avec des collègues, c’est une vraie opportunité. En plus, l’espace de vente, qui était l’ancienne poste, appartient à la Commune, qui nous soutient en nous mettant gratuitement à disposition le local durant un an.» Victor Bovy relève les avantages de travailler collectivement: «Tout le monde n’est pas bon vendeur, ou bon comptable. En se regroupant, on peut valoriser au mieux les compétences de chacun.» Suzanne et Henri Debonneville, Karine Hagemann et Noémie Baumberger ont rejoint les initiants du projet. «Nous recherchons encore des producteurs intéressés afin d’avoir une offre diversifiée, dans l’alimentaire, mais aussi dans l’artisanat, ou les cosmétiques. Il y aura même du bois de feu.» La future coopérative comprendra deux catégories de membres: les producteurs, bien sûr, et les membres sympathisants qui auront acquis une part sociale. Tout un chacun, selon ses disponibilités, pourra donner de son temps, notamment pour tenir le magasin. Déjà aujourd’hui, plusieurs chantiers en cours ont besoin de soutiens actifs, comme l’aménagement du local, la construction du site Internet et la mise en forme d’une page Facebook. (24 heures)

Créé: 18.08.2018, 11h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...