La CGN boude la région morgienne

LémanLe Canton a refusé d’améliorer la desserte de Morges, Saint-Prex et Saint-Sulpice par les bateaux de la Compagnie générale de navigation.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est non! Les bateaux de la Compagnie générale de navigation (CGN) ne feront pas davantage escale sur les rives de Morges, Saint-Prex et Saint-Sulpice. Pour rappel, les trois communes avaient adressé un courrier au Canton pour demander l’étude d’une extension de l’horaire d’été au-delà des vacances scolaires, comme sur le Haut-Lac qui dispose d’une desserte journalière au printemps et en automne. Requête à laquelle n’a donc pas accédé la cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines, Nuria Gorrite.

«Le mot qui revient sans cesse dans la réponse des autorités vaudoises est «budget», précise Eric Züger, municipal morgien responsable de la Mobilité. De telles prestations n’entrent pas à court terme dans le cadre financier alloué par les pouvoirs publics pour couvrir le déficit de la compagnie. A moyen terme, en revanche, notre souhait pourrait être pris en compte.»

«Le mot qui revient sans cesse dans la réponse des autorités vaudoises est «budget»

Autre demande, autre refus. Dans leur lettre envoyée à l’Etat, les municipalités estiment que la très bonne compacité lac, gare de Morges, arrêts de bus ralliant l’Ouest lausannois et les hautes écoles, plaide en faveur de l’ouverture de voies de navigation transfrontalières à destination de la Coquette. Aujourd’hui, les lignes au départ de Thonon et d’Evian relient exclusivement Ouchy. Ce qui, selon les auteurs du courrier, entraîne des problèmes de capacité pour les Transports publics lausannois.

Un projet qui n’est pas d’actualité, selon le Canton. Et rien ne devrait bouger tant que les négociations avec la France concernant le financement des lignes traversant le Léman n’aboutissent pas. «A moyen ou à long terme, le développement d’une liaison de Thonon en direction de Morges pourrait être envisagé, révèle Eric Züger. A condition que des études démontrent un besoin avéré de la clientèle transfrontalière de se déplacer vers la région morgienne et l’Ouest lausannois.» (24 heures)

Créé: 05.09.2017, 07h39

Articles en relation

La CGN se fait désirer dans la région morgienne

District de Morges Les communes de Morges, Saint-Prex et Saint-Sulpice déplorent le manque de desserte de leur débarcadères. Elles ont adressé un courrier à l'Etat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...