La Versoix, jeune ado rebelle libérée

L’Esprit des rivièresPromenade le long de cette «Perle de rivière» entre France, Genève et Vaud.

«Même avec la canicule, il fait frais pour pêcher ici», note Daniel Barbosa.

«Même avec la canicule, il fait frais pour pêcher ici», note Daniel Barbosa. Image: ALINE ECUYER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La rivière ne s’arrête jamais de couler, qu’on soit là ou pas, elle fait son chemin». L’évidence lancée par Florian Haenggli sonne comme une litanie sous la cathédrale végétale des marais de la Versoix. Perdu au milieu d’une végétation dense et enchevêtrée, le visiteur se surprend à chuchoter, conscient d’être un invité dans cette nature indomptée et à peine troublée par le passage des avions. D’importance nationale, la zone alluviale de la première partie de la Versoix est une aire de repos capitale pour la faune locale. Après le secteur urbanisé de Divonne en France, la rivière reprend ici son souffle entre les racines des roseaux et des bois tendres typiques des forêts alluviales.

Les marais de la Versoix abritent une colonie de castors. En automne, le brame du cerf résonne loin à la ronde. Ces zones alluviales sont essentielles pour la biodiversité et pour la dynamique des rivières. Photo : Florian Haenggeli

En suivant les traces des sangliers, chevreuils et autres ongulés, on tombe sur les premières traces de la présence du castor. «Là, les tranchées, ce sont des voies d’accès entre la rivière et la berge. Et là-bas, le tas de bois, sûrement un barrage. Juste là, on voit bien comment ils ont rongé le pourtour de l’arbre», explique le responsable du projet «Perles de rivière» du WWF. L’animal, exterminé par l’homme, a été réintroduit en 1956 et participe activement à la vie de la Versoix en façonnant les berges selon ses besoins. Après les marais, le long de la frontière, la rivière s’accélère et continue son travail de sculpteur.

D’un côté, elle prend la matière et de l’autre elle la dépose, façonnant ainsi son lit et créant des biotopes variés et riches, sans cesse renouvelée. L’origine du nom de la Versoix puise sa source dans le latin et le celte, respectivement «eau qui verse» et «la rivière qui a la plus grosse source». Cette abondance d’or bleu explique l’installation de population et la fondation du bourg qui porte le nom de la rivière.

Les zones alluviales sont un habitat idéal pour les grenouilles. A.E.

Autrefois exploitée par l’artisanat local, la Versoix alimentait notamment moulins, papeteries et la Chocolaterie Favarger. Aujourd’hui, seuls quelques barrages sont encore en activité. En 1923, «il avait été décidé de coincer les cours d’eau entre des digues par sécurité. L’expérience montre que c’est contre-productif, explique le spécialiste. Les rivières ont besoin de décharger leur énergie en déplaçant les berges, en charriant des rochers et des arbres. L’endiguement l’empêche de s’exprimer et cela la rend incontrôlable.» Lors d’un orage, en 2001, le débit, multiplié par 10, inonde le terrain du Molard et le camp de forains installé là, sans dégâts majeurs. L’avertissement avait alors motivé les autorités à agir et la zone a été réaménagée pour libérer la rivière et éviter que le bourg ne boive la tasse.

Une larve de trichoptère, un mets de choix pour les truites. A.E.

La porte dérobée du parc public de la Bécassine donne accès à l’embouchure de la Versoix. La zone est un sanctuaire pour les oiseaux mais aussi le point d’accès pour les truites lacustres à leur zone de frai en amont. Où elles côtoient la truite fario, l’ombre et le chabot. Depuis que la Versoix a été renaturalisée et que les quotas de pêche ont été revus, les populations se reconstituent. La Versoix, jeune ado rebelle. C’est image que l’on peut garder en mémoire lorsque l’on profite de ses berges accessibles en admirant les arbres renversés et les troncs abandonnés par la dernière crue. (24 heures)

Créé: 07.07.2018, 10h08

Informations pratiques



Deux balades (à pied): Sauvergny - Versoix, 3 h. Sentier didactique du marais des Bidonnes, 45 minutes.

Le projet «Perles de rivière»

Sans cesse mis sous pression par l’activité humaine, les cours d’eau jouent un rôle crucial dans la biodiversité. Pour sensibiliser les Suisses à leur importance et à leur vulnérabilité, le WWF a répertorié les «Perles de rivière», soit les cours d’eau les mieux préservés du pays.

Durant l'été 2018, chaque samedi est dédié à la découverte de l’une de ces pépites.

Articles en relation

Les forains de Versoix relogés à la Bécassière

Genève Après des années de discussions, Genève a présenté jeudi sa nouvelle aire d'accueil pour les forains à La Becassière à Versoix. Les futurs occupants actuellement installés sur un terrain insalubre et dangereux sont attendus au début 2013. Plus...

Le Talent a conservé son aspect sauvage

L'Esprit des rivières Sans cesse mis sous pression par l’activité humaine, les cours d’eau jouent un rôle crucial dans la biodiversité. Pour sensibiliser les Suisses à leur importance et à leur vulnérabilité, le WWF a répertorié les «Perles de rivière», soit les cours d’eau les mieux préservés du pays. Chaque semaine, nous partons à travers le canton à la découverte d’une de ces pépites. Plus...

Farouche, la Menthue se cache en pleine forêt

L'esprit des rivières Sans cesse mis sous pression par l’activité humaine, les cours d’eau jouent un rôle crucial dans la biodiversité. Pour sensibiliser les Suisses à leur importance et à leur vulnérabilité, le WWF a répertorié les «Perles de rivière», soit les cours d’eau les mieux préservés du pays. Chaque semaine, nous partons à travers le canton à la découverte d’une de ces pépites. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.