La future Maison des Vins de La Côte se dessine enfin

Mont-sur-RolleLa vitrine des vignerons de la région entre dans le concret avec le lancement du concours d’architecture.

Chantal Maurer, municipale, et Luc Pellet, président du groupe de travail, espèrent que les premiers coups de pioche seront donnés en 2017.

Chantal Maurer, municipale, et Luc Pellet, président du groupe de travail, espèrent que les premiers coups de pioche seront donnés en 2017. Image: Alain Rouèche - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans l’ensemble du vignoble de La Côte, on trépigne d’impatience. Il faut dire que depuis quatre ans, les vignerons de l’appellation caressent le rêve de disposer d’une Maison des Vins à Mont-sur-Rolle, qui soit une véritable antenne promotionnelle de leur précieuse production.

Aujourd’hui, le rêve est en passe de devenir réalité. «Nous avons lancé le concours d’architecture, s’enthousiasme Luc Pellet, président du groupe de travail. Nous avions fixé le dépôt des candidatures à la fin de l’été et nous avons reçu 172 inscriptions. Les bureaux d’architecture ont jusqu’au 23 décembre pour présenter leur projet. Le lauréat sera désigné début mars.»

Terrasse panoramique

Si le visage de cette vitrine des vignerons de la région n’est pas encore connu, ses contours ont d’ores et déjà été établis. Le futur bâtiment, prévu sur une parcelle en dessous du bâtiment communal de Mont-sur-Rolle, aura une surface d’environ 340 mètres carrés. Outre des dégustations, l’antenne vitivinicole accueillera aussi des activités en lien avec la restauration, mettra en avant les produits du terroir et proposera des expositions temporaires.

«Nous souhaitons disposer d’une salle de réception pour une septantaine de personnes ainsi que d’une salle de dégustation, explique Chantal Maurer, membre du groupe de travail et municipale à Mont-sur-Rolle. Une cuisine semi-professionnelle, une salle de séminaire ou encore une grande terrasse panoramique qui offre une vue imprenable sur le lac doivent être intégrées au projet.»

Point essentiel: la future Maison des Vins ne doit pas faire de l’ombre à l’administration communale, située dans un bâtiment classé. «La hauteur de la nouvelle construction doit rester modeste et doit s’intégrer à l’environnement bâti, précise encore la municipale. Nous avons d’ailleurs mené une étude sur l’intégration paysagère.»

Si une étape aussi importante a pu être franchie, c’est notamment grâce au soutien financier accordé l’année passée par le Conseil régional ainsi que par l’Association de la région Cossonay-Aubonne-Morges (ARCAM) qui ont mis la main au porte-monnaie à hauteur de 80'000 francs. «Le soutien des régions a été déterminant pour obtenir des subventions cantonales et fédérales», poursuit Luc Pellet.

Soutien de toute La Côte

De Nyon à Morges, les vignerons restent aujourd’hui convaincus de l’utilité d’un tel outil promotionnel. «Nous attendons cette antenne avec impatience, assure Denis Hermanjat, président des Vins de Nyon. Située au cœur de La Côte, la future Maison des Vins disposera d’un emplacement de choix.»

Un avis que partage également Félix Pernet, à la tête des Vins de Morges: «Elle peut apporter un plus à tous les professionnels des douze lieux de production de La Côte. Par ailleurs, ce futur outil répondra parfaitement aux besoins de la clientèle. Aujourd’hui, les gens n’ont plus envie de s’enfermer dans un caveau pour déguster du vin.»

Les premiers coups de pioche sont attendus en 2017 pour une ouverture espérée en 2019. Mais avant, il faudra encore trouver des investisseurs privés prêts à s’engager pour ce projet devisé à 3,2 millions. La future Maison des Vins, qui entre dans le cadre d’un Projet de développement régional agricole (PDRA), devrait obtenir une subvention de 300'000 du Canton et de 375'000 francs de la Confédération. «Nous pensons qu’il sera plus facile de convaincre des investisseurs au terme du concours, lorsque nous aurons un projet concret», conclut Luc Pellet.

Créé: 22.11.2015, 15h24

Un parking restreint pour limiter les nuisances

Pour s’assurer que la future Maison des Vins ne soit pas un aimant à voitures, qui génère beaucoup de trafic, une étude sur la mobilité dans le village a été réalisée par les autorités. «Elle nous a conforté dans le fait que le futur bâtiment pourrait s’intégrer sans générer trop de trafic», assure Chantal Maurer, municipale.

«Pour limiter les nuisances et les coûts, seules quatorze places de parc seront créées devant la Maison des Vins au lieu du parking souterrain envisagé au départ», rappelle Luc Pellet, président du groupe de travail. Il faut dire que la Commune dispose déjà de places à proximité, devant le Caveau et l’administration, qui pourront être utilisées. «En cas de forte affluence, nous pourrons aussi activer notre plan de parcage utilisé lors de manifestations», précise encore l’élue.

Articles en relation

Le projet de Maison des vins de La Côte est revu à la baisse

Mont-sur-Rolle L'Ecole hôtelière de Lausanne a réalisé une étude sur la future antenne promotionnelle. Des inconnues demeurent sur le financement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...