La pasionaria de la librairie indépendante passe la plume à Payot

LivresSymbole d'indépendance, l'enseigne de Sylviane Friederich est reprise par le groupe lausannois. Qui s'installera à la Grand-Rue à Morges au début de l'année prochaine.

Sylviane Friederich a su faire de sa librairie un endroit à part durant quatre décennies.

Sylviane Friederich a su faire de sa librairie un endroit à part durant quatre décennies. Image: PICARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est une nouvelle qui a de quoi surprendre et en même temps, il fallait bien s’attendre à ce que l’âme de La Librairie de Morges, Sylviane Friederich, passe la main un jour ou l’autre, après quarante ans de conseils avisés. Ce sera chose faite en décembre: lundi, Payot Libraire a annoncé la reprise de son commerce. Ce sera la douzième adresse du groupe, la sixième dans le canton.

Si l’enseigne est petite, elle est connue loin à la ronde, des amoureux des belles-lettres ou des gymnasiens habitués à s’y rendre comme en pèlerinage chaque semaine de rentrée scolaire pour aller y chercher leurs nouveaux bouquins. En place depuis quatre décennies, d’abord dans une ancienne écurie à la rue de Couvaloup, puis dès 2003 à la place d’une quincaillerie à la rue des Fossés, La Librairie tient quasiment du miracle. Elle a en effet tenu bon face aux grandes chaînes qui ont progressivement investi le marché à coups de rabais sur les best-sellers. «Sylviane Friederich, que je connais depuis fort longtemps, m’a fait part de son souhait de mettre fin à son activité en me proposant de prendre la suite», explique Pascal Vandenberghe, président-directeur général de Payot Libraire. «Nous étions absents de cette ville car nous n’allons pas sur le terrain où se trouvent des librairies indépendantes», précise encore le repreneur. Payot effectue donc son «grand retour» à Morges après avoir été éconduit par le Livre sur les quais, dont il était le fournisseur jusqu’en 2015.

Atteinte à la diversité

Enfant du district, l’écrivain Blaise Hofmann connaît évidemment les lieux. «Quand je fréquentais le gymnase, j’allais déjà acheter mes livres chez Sylviane dans sa merveilleuse petite librairie de Couvaloup. Cette annonce est donc un choc», explique l’auteur actuellement en travail sur le texte de la prochaine Fête des Vignerons. «Cette reprise est une mauvaise nouvelle pour la diversité du paysage culturel romand. Une librairie indépendante a plus de liberté dans ses choix, sa gestion de l’espace et ses coups de cœur. Elle peut par exemple refuser de se plier aux sinistres «dix meilleures ventes». Mais si l’on veut positiver, on peut se réjouir que s’ouvre à Morges – je l’espère – une librairie plus vaste, avec plus de choix et surtout plus de libraires!»

Libraire très engagée

L’avenir le dira, mais Payot ne fait pas mystère de sa volonté d’être un acteur majeur dans la ville, puisqu’il déménagera à la Grand-Rue dès le mois de janvier, dans la surface laissée libre par la chaîne de magasins de vêtements Yendi, qui a fait faillite. Un espace de 200 mètres carrés situé à deux pas de Manor, qui fait jusqu’ici office d’alternative en matière de livres.

A quelques jours de l’ouverture du Livre sur les quais, cette reprise ne manquera donc pas d’alimenter la chronique, car Sylviane Friederich – restée inatteignable lundi – est bien plus qu’une «vendeuse de bouquins». Très engagée dans le milieu, omniprésente dans les associations ou comités de défense de la profession, elle a surtout transmis le goût de la lecture à ceux qui passaient la porte de son magasin en quête d’un bon conseil, dont elle et son équipe ont toujours eu le secret. (24 heures)

Créé: 21.08.2017, 21h18

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.