Le Far invite les Nyonnais à s'engager pour les réfugiés

AsileLe Festival des arts vivants lance vendredi une association pour pérenniser son action auprès des migrants lors d'un spectacle.

L'association Lieu-dit veut inciter la population à s'engager pour proposer des activités aux réfugiés installés dans la région de Nyon.

L'association Lieu-dit veut inciter la population à s'engager pour proposer des activités aux réfugiés installés dans la région de Nyon. Image: Patrick Martin/Image d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis plus d’une semaine, le Festival des arts vivants à Nyon a mis le thème de la migration sur le devant de la scène. Après avoir permis à des réfugiés de participer à des spectacles, la manifestation veut pérenniser ses efforts.

Ce sera fait vendredi avec la Compagnie Yan Duyvendak qui propose Actions, une performance artistique à visée sociale. Un concept qui sera présenté pour la première fois à Nyon avant d’être reproduit en Italie, à Bologne et à Rome notamment.

Objectif: mobiliser

L’objectif est simple: mobiliser les forces pour venir en aide aux migrants et fédérer ce qui existe dans ce domaine. Pour cela, une association – Le Lieu-Dit – a été créée. Vendredi soir, Actions fera en quelque sorte office de première assemblée générale, où les spectateurs deviendront ses membres actifs. «Il y aura quelques éléments spectaculaires», promet Yan Duyvendak.

«Notre action poursuit trois axes: l’apprentissage du français, l’intégration professionnelle et la pratique du sport»

La soirée consistera à raconter la genèse de la démarche, tout en faisant témoigner des réfugiés, des bénévoles qui leur viennent en aide et des représentants d’institutions publiques. Un état des lieux de ce qui se fait déjà à Nyon et environs sera présenté pour mettre en exergue les manques constatés en termes de locaux, de matériel et d’activités. Le public sera ensuite invité à s’engager dans une démarche inscrite sur le long terme.

«Notre action poursuit trois axes: l’apprentissage du français, l’intégration professionnelle et la pratique du sport», souligne Véronique Ferrero Delacoste, directrice du Far. L’un des buts sera ainsi l’ouverture d’une permanence où les migrants pourront s’informer sur l’ensemble des activités qui leur sont destinées. (24 heures)

Créé: 17.08.2016, 09h34

Articles en relation

Le Far, à Nyon, distille son audace et l'été avec des créations sensibles

Festival A mi-parcours, le Festival des arts vivants à Nyon tient son thème de l’«Ailleurs» à bout de bras. Critiques. Plus...

Un requérant d’asile irakien monte sur scène à Nyon

Spectacle Jutyar Ali, ancien militaire de 25 ans, sera l'une des attractions du festivals des arts vivants qui débute mercredi. Plus...

Le far° a des envies d'Ailleurs

Culture La 32e édition du Festival des Arts Vivants de Nyon explorera les questions migratoires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...