Le château de Bursinel a de nouveaux propriétaires

PatrimoineMorceau du patrimoine vaudois, ancien fief des chevaliers de la Cuiller, la vénérable bâtisse a trouvé un repreneur qui a l'intention de la rénover.

Le château de Bursinel est inhabité depuis plusieurs années.

Le château de Bursinel est inhabité depuis plusieurs années. Image: Alain Rouèche

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’opération a été réalisée dans la plus grande discrétion. Même le syndic du village, qui habite à proximité immédiate, n’a pas encore eu de contact avec ses futurs voisins. Ces derniers ont signé en fin d’année dernière le rachat du château de Bursinel. «Les nouveaux propriétaires ont mis la main sur un domaine qui représente quand même 10% du territoire de la commune», souligne l’élu, Pierre Burnier.

L’édifice principal et ses dépendances sont inscrits dans une propriété de plus de 45 hectares de vignes, de forêts, de champs et de parc, avec notamment une magnifique charmille de quelque 300 mètres, soit l’une des plus longues d’Europe.

«Les propriétaires souhaitent restaurer le château pour un usage personnel», explique Me Jean-Philippe Rochat, conseiller des nouveaux châtelains, qui souhaitent rester anonymes. L’avocat lausannois précise tout de même que ses clients habitent pour l’heure à l’étranger, mais connaissent la région.

Patrimoine vaudois

En acquérant la vénérable bâtisse, les nouveaux propriétaires acquièrent un monument qui compte dans l’histoire du canton. Une de ses tours a été élevée au XIe siècle. Au premier étage de son donjon, en 1527, des seigneurs vaudois et des gentilshommes savoyards ont créé la Ligue des chevaliers de la Cuiller, une union qui déboucha une année plus tard sur le siège de Genève. Une attaque qui fut violemment repoussée.

Autant dire que l’importance historique du château, ainsi que sa valeur architecturale qui lui vaut d’être classé à l’Inventaire cantonal, restreignent les possibilités de toucher au bâtiment. «Mes clients ne sont pas des promoteurs et ils ont la volonté de garder le château tel quel, précise Jean-Philippe Rochat. Ils assureront la pérennité du domaine en revitalisant ses activités vitivinicole et agricole.»

Un architecte a ainsi été mandaté pour élaborer un plan de rénovation de l’édifice, inhabité depuis 2006. La bâtisse en a bien besoin. L’humidité liée à son inoccupation aurait notamment causé des dommages, selon plusieurs sources du village. L’ampleur des travaux à entreprendre sera dès lors conséquente avant de pouvoir y résider dans un certain confort. «Le dépôt de la mise à l’enquête des travaux prendra un certain temps», admet Jean-Philippe Rochat.

Si la Commune peut se réjouir que son monument phare ait trouvé preneur, elle ne fera pas forcément une excellente affaire sur le plan financier. En effet, si la rumeur évoquait un prix de vente de 70 millions de francs, la transaction n’a de loin pas atteint ces sommets, selon le représentant des nouveaux châtelains. Et même si on peut imaginer que plusieurs millions ont été échangés dans la transaction, ceux-ci ne seront peut-être pas soumis à l’impôt sur les gains immobiliers. En effet, au Registre foncier, le propriétaire est resté le même, la société Caloz SA.

Cette entité appartenait à Violetta Caprotti, qui avait hérité du domaine de son père, Bernardo, fondateur de la chaîne de supermarchés italiens Esselunga. Ce sont ses actions qu’elle a vendues. En les obtenant, les acquéreurs ont reçu en même temps les clés du domaine. «Il est possible que nous ne touchions que des peanuts puisque le propriétaire est toujours le même», regrette le syndic.

potentiel à développer

Par contre, à l’avenir, le rachat du château pourrait avoir des effets visibles dans le village. Une convention entre la Commune et Caloz SA permet à cette dernière de construire deux petits immeubles, pour un total d’une dizaine d’appartements, en dessus du parking en face de l’auberge.

(24 heures)

Créé: 15.04.2015, 19h20

Articles en relation

Le château des chevaliers de la Cuiller est à vendre

Bursinel Ce monument chargé d'histoire, propriété d'une famille d'industriels italiens, est sur le marché depuis l'automne dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.