Le far° a des envies d'Ailleurs

CultureLa 32e édition du Festival des Arts Vivants de Nyon explorera les questions migratoires.

Comme Jutyar Ali, des requérants d'asile monteront sur scène lors de la 32e édition du Festival des arts vivants.

Comme Jutyar Ali, des requérants d'asile monteront sur scène lors de la 32e édition du Festival des arts vivants. Image: MICKAËL PHELIPPEAU

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’art a-t-il pour mission d’élargir notre regard sur l’actualité? Directrice du Festival des arts vivants de Nyon, Véronique Ferrero Delacoste en est convaincue. Du 10 au 20 août, le Far° explorera un sujet étalé quotidiennement dans les médias: la migration. A travers le thème de l’«Ailleurs», les artistes ausculteront la question migratoire, ses paradoxes, ses drames, ses histoires du quotidien.

«Nous sommes allés à la rencontre des requérants d’asile du centre d’accueil de Nyon et avons organisé des ateliers», raconte-t-elle. Nés de cette démarche, quatre spectacles ou performances inviteront des migrants sur scène. Dans Jutyar, le chorégraphe Mickaël Phelippeau brossera le portrait de Jutyar Ali, jeune Irakien passionné de musique et de danse. Se nourrissant de récits d’immigrés déracinés, la photographe Loan Nguyen interrogera la solitude, la perte de repères, dans Nguyen (est un nom très commun). Sensible à la question de l’espace de création, Laurent Pichaud investira une salle de gym avec De Terrain. «Le sport est un code commun à tous. Ce spectacle mêlera donc des habitants de la région et des réfugiés.» Questionnant toujours les lieux, le chorégraphe racontera aussi le périple de deux Afghans dans L’Usage du monde - le dehors, inspiré de Nicolas Bouvier. Plus ludique, la performance Black Buvette, concoctée par Adina Secretan se produira dans les petites buvettes du festival, où des migrants serviront des breuvages de leurs pays.

L’«Ailleurs», c’est aussi une exploration d’autres formes de représentations, d’autres rapports au spectateur. Avec Europe: visites à domicile, Rimini Protokoll poussera la porte des appartements de Nyonnais; le projet collectif Unknown Spaces emmènera le public en visite au Palais des Nations. Le plus déroutant, peut-être: en tête à tête avec un seul spectateur, l’artiste italien Caned Icoda lui confectionnera un vêtement sur mesure. (24 heures)

Créé: 22.06.2016, 15h38

Festival des arts vivants
Nyon, du 10 au 20 août 2016
www.festival-far.ch (Image: DR)

Articles en relation

A Nyon, le spectacle Bataille ouvre les hostilités avec inspiration

Festival Le Festival des arts vivants se déroule jusqu'au 22 août à Nyon. La 31e édition a été lancée avec une performance imaginée par les chorégraphes Delgado Fuchs et par les plasticiens Clédat & Petitpierre. Critique Plus...

En stratège, le far° fait diversion

Scène contemporaine Entre Genève et Lausanne, le festival nyonnais des arts vivants devient le champ de bataille estival de la création. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...