Le plus jeune municipal vaudois ne manque pas de sagesse

PolitiqueA 20 ans, Valentin Muller siège depuis le début du mois au sein de l’Exécutif de son village. Rencontre.

Valentin Muller est heureux de se rendre utile pour sa Commune.

Valentin Muller est heureux de se rendre utile pour sa Commune. Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avec son langage châtié et un aplomb sans faille, Valentin Muller est troublant. Son apparence de jeune homme coexiste avec un esprit et une assurance d’un adulte qui semble déjà bien installé dans la vie. Alors qu’on dit ses contemporains peu enclins à s’engager en politique, lui a choisi de relever le défi sans concession. A 20 ans, il est depuis le début du mois le cadet des municipaux du canton. Il siège au sein de l’Exécutif d’Arnex-sur-Nyon.

«Quand je m’engage, je m’engage à fond», avoue cet étudiant qui vient de terminer son bachelor à la Faculté des hautes études commerciales (HEC) de l’Université de Lausanne. Dans sa petite commune d’un peu plus de 200 habitants, son enthousiasme n’est pas passé inaperçu très longtemps. Car Valentin Muller y réside avec ses parents depuis trois ans seulement. Entré au Conseil général dès sa majorité, le jeune homme grimpe rapidement les échelons. Il est élu en juin de l’année passée au sein de la Commission de gestion et des finances. «J’ai toujours posé beaucoup de questions sur la marche de la Commune et je n’hésitais pas à interroger les municipaux à la fin des séances pour en connaître un peu plus», raconte le jeune homme, très curieux de nature.

En vue des élections, son intérêt pour la chose publique le pousse à tenter l’aventure de la Municipalité. «La politique communale me plaît car elle est concrète et elle a des impacts directs sur la vie du village. Et je veux travailler pour le bien du village.» Pas de combats idéologiques dans la motivation du jeune homme, qui refuse d’annoncer sa couleur politique, bien qu’on le devine plus à droite qu’à gauche.

Dans tous les cas, son profil a plu à ses concitoyens. Son élection au mois de février était une formalité puisqu’il apparaissait sur la liste d’entente comprenant cinq candidats pour cinq sièges. Il n’empêche, le benjamin s’est permis le luxe de terminer en tête, démontrant que son âge n’entachait pas sa crédibilité. «Dans le village, les gens me connaissent», souligne avec conviction Valentin Muller.

Chargé des routes

Entré en fonctions au début du mois, le nouveau municipal a hérité du Dicastère des routes, des forêts, des sports et du cimetière. Des domaines dans lesquels il avoue sa méconnaissance. «Mais je n’ai pas de crainte. Quand je ne connais pas quelque chose, j’ai l’habitude de me documenter. Cela ne posera pas de problème dans ma fonction politique.»

Il faut avouer que le benjamin des municipaux vaudois est un bosseur. Il n’a pas l’habitude de se tourner les pouces pendant les beaux jours d’été. Chaque année, il effectue des stages en entreprise. Actuellement, il travaille dans le secteur de la gestion des risques dans une grande société genevoise. «J’apprécie de découvrir des milieux professionnels différents», note Valentin Muller, qui se verrait bien endosser une profession juridique au terme de ses études.

Quant à la politique, le jeune homme ne se projette pas trop loin dans l’avenir. «Je ne me suis pas fixé une durée limite à mon mandat de municipal. Tout dépendra aussi de mon avenir professionnel au terme. À ce jour, je n’ai pas planifié un parcours politique précis.»

A 20 ans, le nouveau municipal d’Arnex-sur-Nyon a définitivement troqué l’insouciance des gens de son âge contre la rigueur de sa fonction. «Quand je parle de mon mandat de municipal, je suis obligé d’être sérieux», dit-il, assumant pleinement sa nouvelle fonction. (24 heures)

Créé: 30.07.2016, 14h20

Articles en relation

Regards croisés entre le doyen et le benjamin des candidats

Elections communales 2016 Valentin Muller et Urs Lauper sont le plus jeune et le plus âgé des candidats aux Exécutifs. Les 18-34 ans sont sous-représentés. Plus...

Christian Graf, syndic d’une microcommune

District de Nyon Sous la houlette de son syndic, Arnex-sur-Nyon, plus petite commune du district, poursuit sa mue. Plus...

L'Amicale du jus de pommes prépare un festival en or

Arnex-sur-Nyon Une bande de copains a commencé le montage de son 4e Golden Festival, un rendez-vous musical champêtre dans un hangar. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.