Pampigny va se chauffer au bois de ses forêts

EnergieLa commune crée un réseau de chauffage à distance alimenté par ses ressources forestières.

Le château et l'église seront notamment raccordés au réseau.

Le château et l'église seront notamment raccordés au réseau.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2019 à Pampigny, les bâtiments communaux seront connectés! Non pas par wi-fi, mais par un réseau de chauffage à distance qui recourt au bois-énergie des forêts entourant le village. Mercredi soir, la demande de crédit de 1,245 million de francs a vivement convaincu le Conseil, ne suscitant qu’une abstention pour aucun refus. «On est très contents que le préavis ait été accepté aussi nettement. C’est un plébiscite», se réjouissaient le syndic, Éric Vuilleumier, et le municipal en charge des forêts, Étienne Fuchs.


A lire:  Une région sous le choc à la veille de Noël


L’idée est venue à l’Exécutif après qu’il a été sommé par le Canton de changer la vieille chaudière de son collège qui émettait trop de particules fines. Les chaufferies du château, de l’église et de l’Auberge Communale devenaient aussi obsolètes et ne pouvaient guère être améliorées thermiquement en raison de leur valeur patrimoniale. Le cocktail a amené la Commune à lancer une étude d’un peu plus d’une année, qui aboutit à la proposition présentée au Conseil.

La chaudière du collège sera remplacée par une neuve avant de devenir la source principale du réseau. Une station d’appoint au gaz la secondera en cas de problème. Le projet a convaincu le Canton, qui en profitera pour intégrer au dispositif la cure située à Pampigny. «Plus le réseau est dense, plus on l’optimise», explique Olivier Zahn, ingénieur chargé de l’étude. Quatre immeubles actuellement en construction au cœur du village et qui regrouperont une quarantaine de logements seront ainsi raccordés, tandis que d’autres particuliers peuvent en faire la demande.

Il ne leur faudra pas perdre de temps, puisque la Commune veut que les bâtiments concernés soient chauffés dès l’hiver prochain. Nul besoin d’attendre ce délai pour recueillir le soutien de Yann Bornand, garde forestier du triage du Veyron, dont fait partie Pampigny. «C’est un projet cohérent: il s’agit du bois de la commune et il n’a que quelques kilomètres à effectuer avant de se retrouver dans les conduites.» (24 heures)

Créé: 23.01.2019, 17h32

Articles en relation

Les élus veulent s’emparer du centre de Pampigny

Urbanisme Le cœur du village s’apprête à vivre une transformation, dans laquelle le Conseil communal compte bien jouer un rôle. Plus...

Une région sous le choc à la veille de Noël

Pampigny Le décès tragique d’un garçon de 12 ans dans une exploitation agricole à Pampigny suscite une très vive émotion. Plus...

La population invitée à réfléchir sur l'avenir de la gare de Pampigny

Transports Le bâtiment de la gare sera rasé. Un groupe d’élus invite les citoyens à donner leur avis sur le futur du site et de la mobilité régionale. Plus...

Nouvelle tempête juridique sur une zone artisanale de Pampigny

Territoire Dans le secteur des Assenges, qui fit polémique en 2008, la construction d’une halle interroge la protection des terres les plus fertiles du Canton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.