Rolle n'est pas responsable si Rivesrolle est fermé

JusticeLa Cour cantonale a rendu un jugement qui soulage la Municipalité, à qui le propriétaire demandait 20 millions de francs.

Rénové il y a douze ans, l'Hôtel Rivesrolle était passé de 30 à 60 chambres. Une salle de cinéma avait aussi été créée dans les sous-sols. Mais l'établissement n'a jamais rouvert ses portes.

Rénové il y a douze ans, l'Hôtel Rivesrolle était passé de 30 à 60 chambres. Une salle de cinéma avait aussi été créée dans les sous-sols. Mais l'établissement n'a jamais rouvert ses portes. Image: Odile Meylan-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’Hôtel Rivesrolle a quelque chose du Fort Bastiani, la citadelle militaire du Désert des Tartares de Buzzati. L’employé chargé de l’entretien et du nettoyage de l’établissement y tient le rôle du lieutenant Giovanni Drogo. Depuis la rénovation et l’agrandissement de l’hôtel il y a douze ans, il n’attend pas vainement la guerre, mais des premiers clients qui ne viennent jamais. Et sa patience n’est pas près d’être récompensée, malgré une avancée dans la procédure judiciaire qui oppose le propriétaire des lieux et la Commune de Rolle.

Le 30 décembre dernier, le Tribunal cantonal a en effet prononcé un jugement dans un conflit judiciaire qui a débuté en 2006. Les autorités rolloises ne sont pas responsables de la fermeture de l’hôtel. Le propriétaire accusait la Commune d’avoir tardé à construire le giratoire en face de l’hôtel sur la route Suisse. Un aménagement routier inscrit dans la mise à l’enquête de l’agrandissement et exigé pour rouvrir l’établissement.

Le propriétaire demande ainsi à la Commune, qui devait réaliser le rond-point, près de 20 millions de francs en guise de dommages et intérêts. «La décision du tribunal est donc un soulagement», admet Jean-Noël Goël, qui a donné la bonne nouvelle au Conseil communal mardi soir. Le syndic, qui a hérité du dossier à son accession à la Municipalité en 2011, ne pouvait imaginer perdre sans mettre en péril les finances de sa commune. «La somme demandée est astronomique. Elle représenterait plus de 3000 francs par habitant.» L’élu ne crie pas victoire trop rapidement. Il sait qu’un recours au Tribunal fédéral est probable. Le propriétaire attend en effet les considérants du tribunal pour envisager la suite à donner à la procédure.

Quel avenir pour l’hôtel?

Quant à l’avenir de l’hôtel, il est plus incertain que jamais, bien que le giratoire soit construit depuis cinq ans. Rivesrolle SA, qui possédait les murs et le terrain à l’entrée du bourg côté Lausanne, a été reprise en 2014 par SI Realim, en mains du même actionnaire principal. Une opération rendue nécessaire pour une société dont les finances ont été mises à mal par les 15 millions de francs investis dans la rénovation de l’établissement sans pouvoir l’exploiter.

«L’actionnaire principal est un monsieur d’un certain âge qui a perdu beaucoup d’argent dans cette affaire, explique Me François Chaudet, administrateur de SI Realim et représentant de celui-ci. Il souhaite attendre la conclusion des procédures judiciaires avant de décider de ce qu’il adviendra de Rivesrolle.» Il faut savoir qu’avant d’accueillir ses premiers clients il faudra encore dépenser quelques millions de francs, selon les estimations de Me François Chaudet. Certains aménagements doivent être terminés alors que d’autres ont été dégradés avec le temps.

Les autorités sont plus pessimistes concernant l’exploitation du site. «L’hôtel ne rouvrira pas», tranche Jean-Noël Goël. A regret puisque la pénurie en lits hôteliers est criante dans la région du cœur de La Côte, alors que la demande est réelle, notamment de la part de l’A1 Business Center, sur les hauts de la commune. (24 heures)

Créé: 27.01.2016, 21h35

L'intérieur de l'hôtel est entretenu depuis douze ans par un employé qui est en charge de nettoyer les chambres. (Image: Georges Meyrat)

Articles en relation

Un épilogue se profile pour l'hôtel Rivesrolle à Rolle

Justice La justice devrait prochainement se prononcer dans l'affaire qui oppose autorités et exploitant de l'établissement fermé depuis quinze ans. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...