Un homme poignarde une femme en face de la gare

MorgesLa victime a été transportée au CHUV lundi soir. La police a interpellé son agresseur.

Photo d'archive.

Photo d'archive. Image: Stéphane Romeu - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vers 16h30-17h, un homme a blessé une femme avec un couteau aux alentours de la gare de Morges, confirme au téléphone Pascal Fontaine, porte-parole de la police cantonale. L'agresseur et la victime se connaissaient bien. Je ne peux toutefois pas préciser la nature de leur relation.»

Lundi, en fin de journée, devant le centre commercial situé en face de la gare, des passants ont assisté à un drame, comme le révèle le «Journal de Morges» sur son site internet. Un homme a poignardé au cou une femme qui, d'après notre confrère, serait sa compagne.

«La victime a rapidement été emmenée au CHUV», poursuit le porte-parole. Ce dernier ne se prononce pas sur son état de santé mais précise qu'elle était consciente quand elle a été prise en charge par les services de secours. «La police a interpellé l'auteur sur place, indique encore Pascal Fontaine. Il n'a pas cherché à fuir et s'est laissé faire.» Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes et les circonstances exactes de cette agression.

Des premiers éléments de l’enquête, il ressort que les deux protagonistes sont mariés mais vivent séparés depuis plusieurs mois, annoncent les forces de l'ordre dans un communiqué, mardi. La victime, âgée de 28 ans, a été sérieusement blessée mais ses jours ne sont pas en danger. Il s’agit de deux ressortissants kosovars.

Créé: 18.11.2019, 20h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.