Un parc industriel est projeté au nord de Nyon

ArtisanatLe secteur de Champ-Colin accueillera un Industrial Business Parc. En parallèle, la Ville adapte les règles de cette zone industrielle.

A terme, l'Industrial Business Parc comprendra cinq bâtiments.

A terme, l'Industrial Business Parc comprendra cinq bâtiments. Image: Philippe Guyot/Architecte

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors qu’à Eysins la société Nemaco a lancé la construction du dernier immeuble de son Business Park de Terre-Bonne, un autre complexe devrait voir le jour sur un terrain voisin, mais sur territoire nyonnais. Propriétaire d’une parcelle de près de 18'000 m2, située entre les garages Emil Frey et Berger, la société ICECORP, dont l’administrateur unique est Albert Graf, a prévu d’y construire à plus ou moins long terme cinq immeubles à l’enseigne d’un Industrial Business Park. Pour l’instant, il a déposé à l’enquête publique les plans de deux bâtiments reliés entre eux, situés sur le nord de la parcelle, le long du chemin de Terre-Bonne. Ils totaliseront un volume de 34'000 m3, répartis sur trois niveaux.

Si des surfaces administratives sont mentionnées dans ce projet, il ne s’agit pas d’y accueillir des multinationales ou des activités du tertiaire. Car cette parcelle est colloquée dans la zone industrielle A de Champ-Colin, qui n’autorise en principe que les activités artisanales, fabriques, garages ou ateliers. Or, à cause d’un certain laisser-aller de précédentes autorités, on avait vu s’installer des kiosques, fiduciaires, boîtes d’informatique, sociétés de taxi et même un magasin d’articles de sport. En 2010, quand la Municipalité avait refusé le permis de construire d’une station essence avec shop, sous prétexte que celle-ci n’était pas compatible avec la zone industrielle, elle avait été déboutée par le Tribunal fédéral. Ce dernier avait estimé que l’Exécutif avait lui-même ouvert la brèche en autorisant un autre shop quelques années auparavant. Depuis, d’autres sociétés ou commerces, attirés par les prix attractifs de la zone industrielle, avaient tenté de s’y implanter.

Remettre de l’ordre

«On était tombé dans une situation de concurrence entre les activités administratives et industrielles. Alors en 2013, nous avons passé toute cette zone industrielle de Champ-Colin en zone réservée, histoire d’y remettre de l’ordre», rappelle Bernard Woeffray, chef du Service de l’urbanisme de la Ville de Nyon. Cette dernière en a profité pour élaborer un plan partiel d’affectation de Champ-Colin, qui sera mis à l’enquête à la fin de l’année et devrait entrer en vigueur en 2019. «La zone sera vouée aux activités secondaires, les surfaces administratives et de vente devant être liées à une activité artisanale», précise le chef de service. Pour se mettre en conformité, la Ville a déjà fait passer le site de sa caserne des pompiers et de son futur Hôtel de police en zone d’utilité publique.

Un «hôtel d’entreprises»

Le futur Industrial Business Park, qui apportera une détente bienvenue dans la pénurie de locaux artisanaux dans la région, devra donc tenir compte de ces critères lors du choix de ses locataires. «Notre projet proposera des espaces modulables, allant de 60 à 2000 m2, s’il le faut. Les rez-de-chaussée ont un plafond de 5 mètres de haut afin de permettre des activités qui ont besoin d’un certain volume», précise l’architecte Philippe Guyot.

Le promoteur vise des activités diverses, comme de la micromécanique, du biomédical, des start-up, pas seulement des serruriers ou des plâtriers-peintres. «La commercialisation prévue par la régie va probablement souffrir du Business Park d’Eysins, où toutes les activités sont possibles, contrairement à Nyon. Si tout va bien, la première phase de la construction devrait être terminée en 2022 ou en 2023 de sorte que le type et le statut des usagers seront définis à cette date en fonction des futures demandes», confirme Albert Graf. (24 heures)

Créé: 17.10.2018, 08h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.