Une balade à la rencontre des artistes nyonnais

ManifestationGaleries, ateliers, musées, tout ce que la ville compte comme artistes et lieux d’exposition attendent le public le 10 novembre pour la première Journée des arts.

Outre une performance sur les murs du château, le peintre Bernard Garo ouvre son atelier de l'Esp'Asse pour une immersion artistique en Chine.

Outre une performance sur les murs du château, le peintre Bernard Garo ouvre son atelier de l'Esp'Asse pour une immersion artistique en Chine. Image: Alain Rouèche

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le samedi 10 novembre, une bonne vingtaine de sites participeront à la première Journée des arts organisée à Nyon. L’idée a été lancée il y a plus d’une année par trois passionnés d’art contemporain, le graphiste Damien Gallay et son épouse, Marlène, ainsi que le photographe Olivier Evard. Estimant que la ville des festivals manquait de lieux pour valoriser la création artistique, ils ont décidé de créer une association pour organiser ces portes ouvertes gratuites dans les galeries, ateliers d’artistes et musées de Nyon.

Une occasion de découvrir les expos accrochées en ce moment dans les galeries d’art, en présence des artistes, mais aussi de visiter divers ateliers, notamment à l’Esp’Asse, lieu socioculturel où la Journée des arts se terminera par une soirée festive avec, dès 22h, une animation du Collectif Hapax 21. Dans la journée, le public est invité à se balader dès 10h dans la ville et à entrer dans les lieux marqués d’un point jaune sur la vitrine (des plans seront distribués à l’Office du tourisme et au marché ces deux samedis). Une occasion de découvrir des endroits méconnus, comme l’Atrium de la Mobilière, qui présente sa collection d’art contemporain, dont celle du Nyonnais Pierre Schwerzmann, et les drôles de machines d’artistes brésiliens, qui seront actionnées à la rue des Marchandises.

Outre des animations conçues tout spécialement par les musées romain, du château et du Léman, d’autres événements agrémenteront cette journée. Comme un débat sur la manière de financer les infrastructures nécessaires à la pratique des arts, à 17h30 à l’Esp’Asse, ou la projection sur le château, dès 18h, d’une œuvre commune réalisée par le plasticien Bernard Garo et le vidéaste Marc Décosterd.

Enfin, l’association vernira, à 14h, l’exposition du lauréat de Carte Blanche, un concours qu’elle a lancé pour faire connaître un artiste local. C’est l’illustratrice et graphiste Sarah Bovet qui a remporté ce premier prix. Ses dessins seront présentés à la Galerie Esquisse pendant un mois.

Créé: 30.10.2018, 17h07

Articles en relation

Des artistes font d’un lieu «mal fichu» une fourmilière

Evénement En huit mois, La Grenette de Nyon est devenue un vivier de créations en lien avec le tissu associatif. Plus...

A Nyon, le far° cultive l’art du renversement

Scène Jusqu’à samedi, les artistes invités au 34e Festival des arts vivants bousculent les conventions et arpentent de nouveaux territoires. Plus...

Bernard Garo fait son tour de ville à Arlaud

Exposition Le Nyonnais investit l’espace lausannois en peintre mais aussi en photographe et en performeur pour témoigner d’une pratique diffuse mais concertée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.