À Morges, L’Envie est une invitation au voyage gastronomique

Le coup de fourchetteAu cœur de la vieille ville, le petit restaurant sert un menu du jour à midi et des tapas de classe le soir à côté d'une cave très fournie.

Élodie Schenk aux fourneaux, Célia Russo au service donnent L’Envie… d’y revenir souvent.

Élodie Schenk aux fourneaux, Célia Russo au service donnent L’Envie… d’y revenir souvent. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Difficile de mettre une étiquette sur L’Envie, qui a ouvert dans un petit local cosy et intimiste de la Grand-Rue, au cœur du centre-ville de Morges. Qu’importe, les clients se bousculent depuis l’ouverture le 7 décembre. Sans réservation, il faut avoir de la chance pour trouver une place à midi ou le soir dans l’établissement de Célia Russo. La jeune patronne, qui a parcouru le monde pour exercer son métier, notamment au triplement étoilé la Vague d’Or à Saint-Tropez, a embauché un autre talent en devenir pour lequel elle avoue avoir eu un coup de foudre gastronomique. On la comprend.

En cuisine, Élodie Schenk fait des merveilles. Son parcours n’y est pas pour rien. Elle a fait ses armes entre autres chez Jean-Michel Colin au Soleil à Bursins et Edgard Bovier au Lausanne Palace. Elle s’est aussi distinguée en obtenant la deuxième place du Bocuse d’or suisse en 2014.

Le duo de choc est complémentaire dans cette aventure bistronomique. À midi, L’Envie sert un menu du marché. Le soir, place aux tapas, «de haut vol» précise la carte. L’appellation «tapas» est d’ailleurs réductrice puisque les petits plats à partager sont confectionnés avec inspiration et soin. À l’image de la crème brûlée au foie gras et son chutney subtil aux figues (18 fr.), étonnante de légèreté. Ou le croustillant de thon aux fruits de la passion (16 fr.).

La carte des mets change partiellement toutes les semaines. Tout comme celle des vins qui compte quelque 120 appellations d’ici et d’ailleurs. Des belles propositions sont servies au verre, comme un Château Yquem Premier grand cru, dont le demi-verre se négocie tout de même 38 francs. Les curieux sont nombreux à tenter cette expérience, selon la patronne. Plus modeste, nous avons apprécié le conseil du vin de dessert La Mescaline, de la cave Dupuis à Féchy (8.5 fr. le verre). Fruité aux notes de coings, il a l’avantage d’être doux sans être ni trop sucré ni trop alcoolisé (9%). Il finit avantageusement le voyage gastronomique offert par L’Envie.

(24 heures)

Créé: 20.04.2018, 10h45

L'adresse

L’Envie
Grand-Rue 18, 1110 Morges.
Tél. 021 802 35 08.

www.lenvie-morges.ch

Fermé lundi et mardi.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.