Accueillir Guy Parmelin, «un challenge de dingue»

NyonLa Ville règle les derniers détails avant de recevoir en grande pompe le nouveau conseiller fédéral, ce jeudi après-midi.

Dans la tente qui accueillera les 600 invités de Guy Parmelin, Yannick Grivel est serein: «La fête sera belle!»

Dans la tente qui accueillera les 600 invités de Guy Parmelin, Yannick Grivel est serein: «La fête sera belle!» Image: GB

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nappée de brouillard, la place Perdtemps se vide en ce jeudi matin. Les dernières voitures sont emmenées à la fourrière, les dernières feuilles mortes sont soufflées loin du passage. Car cet après-midi, les lieux devront être nickel pour accueillir les 600 invités venus fêter le nouveau conseiller fédéral, Guy Parmelin.

Au centre d'une animation ininterrompue, Yannick Grivel a la cravate bien accrochée et un calme olympien. Pourtant, la vie du responsable nyonnais des manifestations est pour le moins mouvementée depuis une semaine. Jeudi dernier, la Municipalité lui confiait en effet la coordination de toute la manifestation prévue cet après-midi. En sept jours, il a donc fallu jongler entre les exigences matérielles, celles du protocole, sans oublier qu'à deux pas des fêtes, on ne bloque pas une ville aussi facilement qu'au cœur du creux de juillet.

2'500 personnes attendues

«C'est un challenge dingue et l'occasion pour chacun de démontrer, de dépasser même, ses compétences», explique le jeune chef de projet dans l'immense cantine montée pour l'occasion. Organiser un tel événement en si peu de temps n'est évidemment pas anodin. «On avait accueilli le Conseil fédéral il y a deux ans, mais, entre guillemets, ce n'était qu'un apéritif avec la population et on avait été prévenus longtemps à l'avance.» Cette fois-ci, il y a l'arrivée en train, à 15h35, le cortège jusqu'à la place du Château, où le conseiller fédéral partagera un moment avec la population dès 16h15. «On attend 2500 personnes, mais avant cela, il aura fallu veiller à ce que chacun soit justement placé sur le quai pour l'accueil et aux premiers rangs du cortège.» L'ordre des drapeaux, lui aussi, est réglé par le protocole.

Le planning est minuté, aucune place n'est laissée à l'improvisation. A 17h30, les invités arriveront ainsi sous la tente de Perdtemps, pour la partie officielle et un repas. Et ce n'est pas rien. «On a dû trouver un traiteur capable de service 600 menus (entrée-plat-dessert) en un peu plus d'une heure. Cent personnes assureront le service entre la cuisine installée dans la salle communale et les tables!»

La rencontre se termine alors, comme elle avait commencé. Par un coup de téléphone. «Curieusement, ces jours, il n'arrête pas de sonner», rigole Yannick Grivel avant de filer vers son prochain rendez-vous.

Créé: 17.12.2015, 09h55

Circulation difficile

«Il n'est jamais évident de boucler ainsi la ville, surtout en période de fêtes», convient Yannick Grivel. Mais «l'événement en vaut la peine!» Reste qu'il vaudra mieux éviter de venir en voiture au centre de Nyon ce jeudi après-midi, particulièrement entre 15h et 16h30. Le parking de Perdtemps sera fermé jusqu'à vendredi 6h. Quant à la place du Château, il faudra attendre samedi matin pour pouvoir à nouveau y accéder en voiture.

Par ailleurs, la Ville insiste sur le fait que la fête publique aura lieu à la place du Château. La partie officielle, dans la tente installée sur la place Perdtemps, est elle réservée aux invités.

Enfin, les commerces nyonnais seront exceptionnellement ouverts jusqu'à 20h ce jeudi.

Articles en relation

Un train spécial pour Guy Parmelin

Conseil fédéral Le nouveau ministre vaudois partira de Berne jeudi en début d’après-midi. Une fête publique sera organisée à Nyon. Plus...

Les cloches de Bursins sonneront enfin

Insolite Remises en place mardi, les cloches du village n’avaient pas pu sonner le jour de l’élection de Guy Parmelin. Elles se rattraperont jeudi. Plus...

Guy Parmelin a déjà entamé sa nouvelle vie de conseiller fédéral

Élections fédérales Le Vaudois a vu son agenda changer du tout au tout, afin d'être prêt à entrer en fonction le 1er janvier. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.