Les animaux sauvages, des athlètes au naturel

JOJLe parc de la Garenne sensibilise public et sportifs à la faune sauvage.

En cas de danger, le cerf peut courir deux fois plus vite qu'Usain Bolt.

En cas de danger, le cerf peut courir deux fois plus vite qu'Usain Bolt. Image: CHRIS BLASER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’équipe du parc zoologique de la Garenne campe depuis le début des Jeux olympiques de la jeunesse à la vallée de Joux et sur le site des Tuffes, en France voisine, pour sensibiliser jeunes athlètes, public et écoliers à l’environnement et à la faune sauvage. L’occasion était belle pour faire connaître à un large public les charmes des espèces locales comme le lynx, le loup, le grand tétras, l’aigle royal ou le cerf.


Notre long-format: La Garenne sort de sa chrysalide


Pour toucher les jeunes, rien de mieux que de comparer les animaux, qui ont des facultés extraordinaires, aux sportifs de haut niveau. L’homme est adapté à la marche et à la course à pied, deux disciplines où il tente de se dépasser. Comme le coureur jamaïcain Usain Bolt, qui atteignait une vitesse record de 44,7km/h. Mais cela reste bien loin du lièvre ou du cerf, qui peuvent dépasser les 70km/h lorsqu’ils fuient le danger. Sans parler du faucon pèlerin, champion du monde animal, qui atteint en vol les 300km/h! En 1993, le Cubain Javier Sotomayor sautait sans la toucher une barre placée à 2,45m. Le bouquetin, lui, dépasse allégrement 3m de hauteur, alors qu’une sauterelle peut bondir à une longueur 50 fois supérieure à celle de son corps, ce qui pour l’homme représenterait un saut de 80 mètres!

Autant d’analogies avec lesquelles s’amusent les animations éducatives et ludiques mises en place par les spécialistes du parc animalier jusqu’à la fin des JOJ, mercredi.

Créé: 20.01.2020, 19h35

Articles en relation

Un couple de gypaètes fait renaître l’espoir à la Garenne

Le Vaud Un nouveau couple de rapace est arrivé jeudi dans le parc animalier, qui rêve de poursuivre le repeuplement les Alpes. Plus...

Deux grands-ducs pointent le bout de leur bec à La Garenne

Carnet rose Les petits hiboux ont vu le jour fin avril au parc animalier de Le Vaud. Plus...

Deux jeunes gypaètes se poseront à La Garenne

Réintroduction Un mâle et une femelle âgés de 4 ans seront accueillis dans la volière de Le Vaud. Ils remplaceront le vieil «Aramis». Plus...

Le retour du chat sauvage à Genève

Animaux Le chat forestier ou chat sauvage revient dans les forêts du canton. Deux femelles et un mâle sont désormais des pensionnaires de La Garenne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.