A l’aube de la 21e édition, le déménagement d’Arvinis se précise

MorgesLe salon des vins vivra son ultime cuvée aux halles CFF de Morges en avril. Quatre sites sont en concurrence pour 2017, dont Beaulieu et Montreux.

Nadège Fehlmann-Bonin, présidente (à gauche), et Véronique Bornand-Sickenberg, directrice, incarnent le nouveau duo féminin à la tête d’Arvinis.

Nadège Fehlmann-Bonin, présidente (à gauche), et Véronique Bornand-Sickenberg, directrice, incarnent le nouveau duo féminin à la tête d’Arvinis. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ecrin d’Arvinis depuis dix-huit ans, les halles CFF de Morges tomberont en début d’année prochaine pour laisser place à un nouveau quartier. Le salon des vins, qui a présenté mardi le programme de sa 21e édition (lire ci-contre), vivra donc son ultime cuvée dans cet endroit mythique. A l’avenir, il pourrait bien rebondir à Lausanne ou à Montreux, notamment.

«Nous avons reçu notre congé et notre bail dans les halles court jusqu’au 31 décembre 2016, rappelait Philippe Fehlmann, fondateur d’Arvinis. Nous n’avons toujours pas de site pour délocaliser notre société (ndlr: PHF Production ), dont Arvinis est le point fort.» Très discrets jusque-là quant à l’avenir de la manifestation, les dirigeants ont levé un coin de voile tout en affirmant qu’«une décision sera prise avant l’ouverture d’Arvinis et sera communiquée lors de l’inauguration».

A la recherche d'une nouvelle terre d'accueil

Concrètement, quatre sites sont encore en concurrence et ont adressé une offre pour accueillir les futures éditions de l’événement vitivinicole qui attire chaque année plus de 20?000 visiteurs: la région morgienne, le Palais de Beaulieu à Lausanne, le 2M2C à Montreux ainsi que Genève. Pour s’assurer d’être suivis à l’avenir, un questionnaire a été envoyé aux quelque 150 exposants. «Plus de 90% d’entre eux ont répondu. Cela nous a déjà permis d’écarter Bulle, qui a un salon Goûts et Terroirs», poursuit Philippe Fehlmann, qui ne souhaite pas entrer davantage dans les détails.

Désormais, toutes les possibilités restent encore ouvertes pour dénicher une nouvelle terre d’accueil pour Arvinis, mais également pour la société PHF Production, organisatrice de nombreux événements. «Certains sites pourraient accueillir uniquement Arvinis, d’autres nous permettraient de délocaliser l’entier de notre société, précise Nadège Fehlmann-Bonin, nouvelle présidente d’Arvinis. C’est un choix que nous devons faire, mais nous pourrions très bien organiser Arvinis dans un endroit et le reste des manifestations ailleurs.» Pour mémoire, en octobre dernier, Philippe Fehlmann a cédé la présidence à son épouse pour se consacrer pleinement à la recherche d’un nouveau site. Dans la foulée, Véronique Bornand-Sickenberg, collaboratrice de longue date d’Arvinis, prenait la place de directrice de la manifestation. «Pour moi, c’est un véritable challenge, confie la Morgienne de 47 ans. En tant que femmes, nous sommes parfois encore regardées un peu bizarrement dans le milieu du vin, même s’il s’ouvre aujourd’hui davantage. Je pense qu’une direction 100% féminine peut apporter quelque chose de nouveau à Arvinis.» (24 heures)

Créé: 08.03.2016, 17h31

Programme

Le vin vaudois à l’honneur

Pour la deuxième année de suite, l’hôte d’honneur est vaudois. Après les Vins de Morges, c’est l’Association du Verre d’Or qui sera mise en avant lors de cette 21e édition. Cette dernière se déroulera du 13 au 18 avril dans les halles CFF de Morges. Depuis 1963, cette association organise le championnat de dégustation vaudois, qui compte une quinzaine d’épreuves. Il permet au vainqueur de décrocher le titre de meilleur dégustateur. Durant la 21e édition ainsi que celles à venir, Arvinis et le Verre d’Or s’associent pour proposer cinq concours différents de vins vaudois, qui permettront aux concurrents de tester leur mémoire olfactive. Un trophée Arvinis sera remis à celui qui aura gagné le plus de points au terme des cinq compétitions. «De plus, le meilleur résultat parmi les cinq épreuves comptera dans le championnat du Verre d’Or», précise Christian Dénériaz, président du Ver­re d’Or. Durant cette 21e édition, l’atelier dégustation ainsi que celui sur les accords gourmands entre vins et artisans de Morges seront aussi proposés. Enfin, quatre nouveaux producteurs feront leur entrée à Arvinis, dont des vins tessinois, français ou encore moldaves. Toutes les infos sur www.arvinis.ch.

Articles en relation

Bientôt sans toit, Arvinis se cherche un avenir

Morges Le salon des vins a fermé ses portes lundi soir. Si la cuvée 2016 se tiendra bien à Morges, l’incertitude domine quant à l’avenir. Plus...

«Si Arvinis partait, ce serait une perte pour les Vins de Morges»

Villars-sous-Yens Félix Pernet préside l’association qui promeut le vignoble de la région. Elle sera à l’honneur du 20e salon des vins, qui ouvre mercredi soir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.