Aubonne concrétise sa rocade de terrains

UrbanismeLa Ville compte racheter la place de la Gare, propriété de la SEFA. Celle-ci récupérerait le collège de Pré Baulan et vendrait son bâtiment à Merck Serono.

La Commune d'Aubonne rachèterait la place de la Gare à la SEFA pour 1,2 million de francs.

La Commune d'Aubonne rachèterait la place de la Gare à la SEFA pour 1,2 million de francs. Image: ALAIN ROUÈCHE - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aubonne s’apprête à jouer à un habile jeu de chaises musicales. Mais, dans cette partie à laquelle prendront part la Commune, la Société électrique des forces de l’Aubonne (SEFA) et la multinationale Merck Serono, personne ne restera sur le carreau. Chacune des trois entités rachètera en effet un terrain qui lui permettra de développer ses activités.

«C’est un accord de triple win», résumait Luc-Etienne Rossier, syndic, au moment de présenter le préavis devant le Conseil communal, mardi. L’organe délibérant se prononcera lors de sa prochaine séance, le mois prochain.

Dans cette tractation tripartite, la Commune céderait le collège de Pré Baulan (sans les salles de sport) à la SEFA pour 4,9 millions de francs. Actuellement à l’étroit à la rue de l’Ouriette, au sud de la localité, la société électrique pourrait déployer ses activités sur cette parcelle située à proximité de Montherod. Pour l’heure, son directeur, Christian Jan, ne souhaite toutefois pas dévoiler ses projets. A noter que les écoliers scolarisés sur le site rejoindraient les classes du Château et du Chêne.

«Nous souhaitons créer un lieu de vie où les gens auraient envie de s’arrêter»

En échange, la SEFA vendrait la gare routière à la Commune pour 1,2 million. «Nous souhaitons créer un lieu de vie où les gens auraient envie de s’arrêter, explique le chef de l’Exécutif. La porte d’entrée du bourg devra être mise en valeur, par exemple avec un kiosque, un café et un espace de verdure.»

Une partie de la somme récoltée grâce à la vente de Pré Baulan servira à l’étude, puis à la réalisation de ce réaménagement. Le solde servira au remboursement de crédits.

Troisième volet du deal: le bâtiment délaissé par la SEFA à la rue de l’Ouriette reviendrait à Merck Serono, qui emploie 550 personnes sur une parcelle voisine de la société électrique. L’entreprise pharmaceutique aurait ainsi la possibilité d’étendre ses activités à plus ou moins long terme.

Créé: 18.02.2015, 17h25

Articles en relation

Les abattoirs de Rolle pourraient déménager à Aubonne

La Côte Contrainte de quitter ses locaux rollois, la Coopérative de l'abattoir régional de Rolle et Environs (CARRE) est en passe de trouver une solution. Plus...

Le barrage de l'Aubonne transformé en un désert aride

Nature Le lac artificiel a été vidé en raison de travaux sur l'ouvrage hydroélectrique. Un couple de castors a dû s'exiler Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.