Autour d'Aubonne, la fusion passe la rampe

UnionLes Conseils d’Aubonne, de Montherod, de Saint-Oyens et de Saubraz ont accepté la convention de fusion, mardi soir.

La fusion a été acceptée par les Conseils d'Aubonne, de Saubraz, de Saint-Oyens et de Montherod.

La fusion a été acceptée par les Conseils d'Aubonne, de Saubraz, de Saint-Oyens et de Montherod. Image: Alain Rouèche - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Soirée historique, mardi, pour Aubonne, Montherod, Saubraz et Saint-Oyens. Les organes délibérants étaient amenés à se prononcer sur la convention de fusion. Aux termes de débats nourris, le projet de mariage intercommunal a été accepté. Aubonne Dans l’ancien chef-lieu, le Conseil communal a longuement discuté de cette convention. Les avis étaient très partagés. Certains estimaient que le territoire de la future commune, notamment avec Saint-Oyens, était très mal choisi. Mais beaucoup d’élus étaient d’avis qu’il fallait laisser le choix final à la population, qui devra voter sur cette fusion. Lors du vote, la convention a été acceptée par 31 voix. Treize conseillers se sont prononcés contre et deux se sont abstenus.

Montherod Dans le village proche d’Aubonne, le vote a été particulièrement serré. Selon Philippe Chevallaz, syndic, le Conseil général a accepté la convention de fusion à la raclette avec 18 oui, 15 non et 2 abstentions.

Saint-Oyens Le projet de mariage n’a suscité aucun débat ni discussion dans cette petite localité de quelque 330 âmes. Au terme d’un Conseil express, l’assemblée a validé le préavis avec 20 oui, 12 non et 1 abstention. Preuve que le sujet est sensible, l’assemblée a demandé un vote à bulletins secrets.

Saubraz Ambiance très calme dans le petit village, où le Conseil se réunissait pour la première fois de l’année. Pour ce vote historique, une seule personne a été assermentée, signe que le sujet ne déchaîne pas les passions. Une impression de sérénité qui se confirmait à l’heure du débat sur la fusion, puisqu’à peine une question était posée par le Conseil général. Après lecture de la convention de fusion et du rapport favorable de la commission ad hoc, le délibérant acceptait largement le projet de mariage intercommunal, par 36 oui, 2 non et 1 abstention.

Après ce oui politique, la prochaine étape du projet de mariage intercommunal est prévue le 13 septembre prochain, date à laquelle les populations des quatre villages désormais fiancés sont appelées à donner leur avis dans les urnes. En cas de confirmation populaire, la nouvelle commune – qui s’appellera Aubonne – verra le jour le 1er janvier 2017. (24 heures)

Créé: 23.06.2015, 22h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.