Des automobilistes en rogne ont agressé la Jeunesse de Lavigny

IncidentCinq personnes ont insulté puis frappé les membres de la Jeunesse alors qu’ils tapaient les tambours dans le village, mercredi.

Une altercation a opposé cinq personnes à bord de deux véhicules aux membres de la Jeunesse de Lavigny, mercredi soir.

Une altercation a opposé cinq personnes à bord de deux véhicules aux membres de la Jeunesse de Lavigny, mercredi soir. Image: GOOGLE MAPS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La virée festive des apéros a tourné au vinaigre pour la Jeunesse de Lavigny mercredi soir. Alors qu’ils tapaient les tambours dans le village, comme c’est la tradition pendant les Fêtes, huit jeunes ont été invectivés par les occupants de deux voitures. «Ils étaient cinq en tout, trois hommes et deux dames de 30 à 45 ans. Ils sont venus nous engueuler, car on était sur la route», rapporte Bryan Perrin, président de la Jeunesse de Lavigny.

Rapidement, les choses s’enveniment. Les deux véhicules s’arrêtent, les occupants en sortent munis d’un spray au poivre. «Ils nous ont aspergés», relate le jeune homme. Puis les agresseurs en viennent aux mains: «Une des filles du groupe a reçu un coup et a fini en bas des escaliers. Et moi, je me suis pris un coup de poing dans le visage.»

Effrayés, les membres de la Jeunesse préviennent la police. «Trois patrouilles se sont rendues sur place en raison d’un litige, confirme Arnold Poot, répondant presse de la police cantonale. Mais les véhicules avaient déjà quitté les lieux. Il semblerait que les membres de la Jeunesse aient été pris à partie par les automobilistes, qui leur reprochaient d’avoir traversé la route.» Et de préciser: «Pour l’heure, aucune plainte n’a été déposée.»

Créé: 30.12.2016, 20h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.