«Je fais le plus beau métier du monde»

PortraitLa Police Région Morges est pilotée par un nouveau commandant depuis le 2 juin. Rencontre avec Martin de Muralt.

Martin de Muralt a été officiellement nommé commandant de Police Région Morges jeudi dernier.

Martin de Muralt a été officiellement nommé commandant de Police Région Morges jeudi dernier. Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«En 1995, mon père m’a conseillé de faire des études et de vérifier ensuite si mon envie d’entrer dans la police était toujours intacte. Je confirme aujourd’hui que c’était le bon choix, pour moi c’est le plus beau métier du monde», affirme Martin de Muralt d’une voix sûre et posée. Le commandant Philippe Desarzens lui a officiellement transmis les rênes de Police Région Morges (PRM) lors d’une cérémonie qui s’est déroulé jeudi. Désormais, celui qui a commencé avec un bref parcours militaire gère une équipe qu’il côtoie depuis cinq ans déjà, en tant que chef de corps. «Après dix ans à la police judiciaire, j’ai ressenti l’envie de me rapprocher des préoccupations des citoyens. Etre à leur service est ce qui donne du sens à notre action», considère l’homme de 41 ans qui s’inscrira dans la continuité de son prédécesseur.

La passion transparaît dans le discours et les yeux verts s’illuminent lorsqu’il évoque son métier. «C’est probablement l’un des seuls où l’on touche à toutes les strates de la société dans le cadre de problématiques si variées», s’enthousiasme celui qui a décidé de planter ses racines à Morges, où il emménagera en 2017 avec sa famille, à qui il consacre la majorité de son temps libre.

Planter ses racines

Fils de diplomate, il n’a jamais eu l’occasion de s’établir dans une région. Mais passer son enfance entre le Moyen-Orient, l’Espagne et la Suisse lui a donné l’opportunité de maîtriser quatre langues – «cinq si on compte le suisse allemand!» – et certainement de développer cette confiance qui lui permet d’envisager ses futures responsabilités avec sérénité.

«Confiance». Le mot a toute son importance pour ce père de deux garçons de 8 et 10 ans qui rêvent pour l’instant plutôt de devenir Rodg’ ou Ronaldo que de faire comme papa. «Mon ambition est de développer une vision d’entreprise autour de trois axes: avoir confiance en soi, faire confiance à l’entourage et donner confiance à la population», expose le commandant, qui se sent aujourd’hui plus utile dans la mise en place de conditions-cadres favorables pour ses collaborateurs, dont il souligne le bel esprit d’équipe, que sur le terrain. Martin de Muralt patrouille tout de même trois à quatre fois par an, afin de percevoir les besoins de ses troupes et prendre le pouls de la situation.

Comme la crainte actuelle du terrorisme. «Les probabilités qu’un événement tel que ceux de Paris se produise chez nous sont faibles. Mais la police régionale est le premier intervenant dans ce genre de cas et nous devons être prêts à y faire face», explique le policier.

Prudent mais pas craintif

D’autres grands défis attendent le sportif, qui maintient sa condition physique en courant sur du béton ou des courts de tennis: consolider la nouvelle organisation mise en place au début de l’année, qui a regroupé toutes les forces opérationnelles de PRM, gérer l’entrée en vigueur de la nouvelle convention collective de travail et la refonte des cahiers des charges qu’elle suppose dès le 1er janvier, le déménagement de PRM dans ses nouveaux locaux, où tous les services seront réunis derrière une seule porte d’entrée, ainsi que contribuer activement à l’amélioration du système global avec la police cantonale.

L’homme, à l’approche positive, qui se considère comme prudent mais pas craintif, se réjouit de ces challenges. «J’apprécie le climat qui règne avec les autorités locales. A partir du moment où elles ont placé leur confiance en moi, m’engager à long terme me paraît être une question de respect.»

Créé: 06.06.2016, 11h35

Articles en relation

Le chef de la police régionale de Morges passe le flambeau

Sécurité Le commandant de Police Région Morges, Philippe Desarzens, part à la retraite l’an prochain. Il sera remplacé par par Martin de Muralt, son second. Plus...

La nouvelle Police Région Morges dresse son premier bilan

Morges Le commandant Philippe Desarzens et le capitaine Martin de Muralt, chef du corps de police, reviennent sur les débuts de cette nouvelle association intercommunale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.