Passer au contenu principal

Beausobre débutera sa mue par la construction d'un «Centre culturel»

Le site va connaître une seconde jeunesse ces prochaines années. Avec notamment la sortie de terre d'un bâtiment culturel.

Le projet du futur «Centre culturel» de Beausobre.
Le projet du futur «Centre culturel» de Beausobre.
MAK architecture SA

Ça y est, les contours de Beausobre 2.0 prennent forme. Vendredi, la Commune a dévoilé le lauréat du concours d’architecture lancé en avril dernier pour la construction du nouveau bâtiment destiné à accueillir les emblématiques foyers dudit lieu, très fréquentés par les Morgiens. C’est la proposition du bureau pranginois et zurichois MAK Architecture & Consulting SA qui a été retenue parmi les 43 dossiers présentés au jury. «Le projet intitulé «La Lanterne Magique» a été choisi à l’unanimité, précise le municipal responsable de l’Urbanisme et des Constructions, Eric Züger. Il est adapté aux futures activités et s’intègre parfaitement dans le paysage.»

Réaliser un tel édifice est une des priorités de l’Exécutif morgien. Les foyers actuels de Beausobre accueillent de nombreuses manifestations comme le Festival Salamandre, des repas de soutien, des réunions de sociétés locales ou des conférences. Sans oublier les séances du Conseil communal ou le dépouillement lors de votations. Afin que la Ville respecte la loi sur l’accueil de jour des enfants, les diverses salles seront transformées et dédiées à l’accueil parascolaire. «Nous étions donc dans l’obligation de construire un nouvel édifice capable de recevoir tous ces événements», assure Eric Züger.

Salle multifonctionnelle

Le futur bâtiment, baptisé «Centre culturel Beausobre», devrait comporter trois salles. La plus grande, divisible en quatre, serait dotée d’une capacité de 50 à 500 places assises. Le second espace permettrait l’installation de gradins amovibles et le déroulement de spectacles devant un public de 150 à 300 personnes. «Ce lieu multifonctionnel est l’élément phare du projet, commentent les lauréats Marcia et Mirko Akermann, fondateurs du bureau MAK Architecture & Consulting SA. La perforation de la façade filtre la lumière et donne un effet de lanterne en soirée.» Enfin, une dernière pièce, plus petite, pourrait accueillir les séances du Conseil communal ainsi que 50 à 150 visiteurs intéressés par des séminaires ou conférences.

«Son agencement est donc primordial pour la convivialité du lieu.»

Si le concours architectural avait pour principal objet la construction du nouvel édifice abritant les foyers, ses participants devaient également plancher sur le réaménagement des espaces extérieurs reliant les différents bâtiments du site, comme la salle de gymnastique ou le théâtre. Les lauréats ont proposé une toiture en forme de toile. «Certains n’ont pas mis assez de soin à cette partie du projet, affirme Eric Züger. Mais elle compte beaucoup à nos yeux. Lors de manifestations, il est fréquent que soit organisé, par exemple, un apéritif dans cette zone de liaison. Son agencement est donc primordial pour la convivialité du lieu.»

Reste désormais à obtenir l’aval de l’organe délibérant concernant ce chantier. «Avec la désignation du lauréat, nous avons franchi une première étape indispensable, indique le municipal. Les conseillers communaux se prononceront prochainement sur l’octroi d’un crédit d’étude permettant aux architectes de mettre sur papier un projet chiffré et détaillé. Puis, dans un second temps, ils seront chargés de donner le feu vert aux travaux, estimés à ce jour à près de 20 millions de francs. La réalisation est prévue à l’horizon 2020.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.