L’été, les bibliothèques prennent l’air

LectureLe début des vacances est le moment que choisissent les bibliothèques pour tenter de se faire connaître d’un public nouveau.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Beaucoup d’adultes n’osent pas aller à la bibliothèque, cela leur rappelle les souvenirs désagréables de l’école», explique Corinne Andrey, responsable de la section jeunesse de la Bibliothèque municipale de Morges. «Avec nos animations, nous espérons apporter le plaisir de la lecture à un public nouveau.»

Si le temps le permet, elle sera présente avec deux collègues et près de 500 livres tous les après-midis jusqu’à jeudi à la piscine de Morges. Ce lundi, pour la première journée, la conteuse Fabienne Duffey, une habituée de la bibliothèque, était également de la partie pour raconter quelques histoires au bord de l’eau.

Deux grandes tables offrent un vaste choix de BD, de magazines et de livres pour enfants. Sur la première: des bouquins à lire près du stand de l’opération baptisée Estilivres. Sur la seconde: des livres que les lecteurs peuvent emmener sur leur linge de plage. «Ce sont des livres issus de donations ou que nous avons sortis de l’inventaire dans le cadre d’un désherbage. Si les gens ne les rapportent pas, ce n’est pas grave.»

Jouets et bouquins à la piscine de Prilly

Mais dans le canton, d’autres bibliothèques commencent les vacances les pieds dans l’eau. A Prilly, pour la deuxième année de suite, Bibliothèque municipale et ludothèques se sont alliées pour être présentes tous les samedis à la piscine.

«Je ne sais pas si cela nous apporte beaucoup de nouveaux lecteurs, mais cela donne une image positive de la bibliothèque», se réjouit Patricia Meystre, responsable de la bibliothèque. Tous les samedis de beau temps jusqu’au 25 août, des livres pourront être empruntés gratuitement pour l’après-midi, en donnant simplement son nom. «Les parents apprécient ce service car les journées piscine peuvent parfois être un peu longues. Pouvoir emprunter un peu de lecture ou un jeu est une distraction bienvenue.»

La bibliothèque d’Yverdon abandonne la plage mais se met en boîte

La bibliothèque publique d’Yverdon-les-Bains était présente les jeudis de juillet sur la plage avec transats et bouquins.

Cette année elle a choisi de changer de formule «un prêt d’une après-midi c’est un peu court, cela ne nous semblait pas optimal, explique Pierre Pittet, responsable de projets.» A cela s’ajoute une série d’annulations, l’année passée due à une météo défavorable. Mais pas question pour autant d’abandonner le principe de la présence hors murs. «Notre mission, telle que nous la comprenons, est d’être au service, non seulement des habitués de la bibliothèque, mais de la population dans son ensemble», déclare Pierre Pittet. Cette année diverses activités ont été organisées telles que des conférences sur l’herbe, des promenades littéraires et des boîtes «biblio-trocs.»

Jusqu’à la fin du mois, les Yverdonnois sont invités à prendre ou déposer des livres dans sept caissettes disposées en différents lieux de la ville. Une semaine après leur mise en service, ces boîtes semblent appréciées et utilisées.

Créé: 09.07.2012, 18h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.