Passer au contenu principal

Bientôt sans toit, Arvinis se cherche un avenir

Le salon des vins a fermé ses portes lundi soir. Si la cuvée 2016 se tiendra bien à Morges, l’incertitude domine quant à l’avenir.

Le salon international des vins Arvinis jouit d’un bail dans les halles CFF de Morges jusqu’au 31 décembre 2016. La refonte totale du quartier de la gare l’en chassera ensuite.
Le salon international des vins Arvinis jouit d’un bail dans les halles CFF de Morges jusqu’au 31 décembre 2016. La refonte totale du quartier de la gare l’en chassera ensuite.
Florian Cella

Et après? La question, qui concerne l’avenir d’Arvinis – et plus précisément son futur emplacement –, était sur toutes les lèvres à l’occasion de la 20e édition du célèbre salon des vins, qui a fermé ses portes lundi soir. Pour mémoire, l’écrin de la manifestation, les halles CFF de Morges, est voué à disparaître au profit de la refonte du quartier de la gare. Dans ce jeu de dominos géant, les halles devraient tomber en premier, vraisemblablement début 2017. «Notre bail a été résilié au 31 décembre 2016», lançait ainsi Philippe Fehlmann, patron d’Arvinis, à l’heure de l’inauguration. La prochaine cuvée sera donc la dernière dans les halles boisées. Reste la délicate question du futur cadre de l’événement vitivinicole, qui n’a pas encore été trouvé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.