Bras de fer entre un pro et un anti piscine

GlandLe 8 mars, les citoyens voteront pour ou contre une piscine à Gland. Débat entre deux conseillers communaux.

Laurent Dorand (à g.), chef de file des référendaires, et Gilles Davoine, président de l’Association Pour une piscine à Gland, en plein débat.

Laurent Dorand (à g.), chef de file des référendaires, et Gilles Davoine, président de l’Association Pour une piscine à Gland, en plein débat. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Laurent Dorand et Gilles Davoine sont du même parti des Gens de Gland (GdG). Mais ils ne sont pas du tout d’accord sur la question de construire une piscine couverte à Gland. Le premier a lancé un référendum contre la décision du Conseil communal d’investir encore 17,7 millions dans ce projet et d’y affecter 1,5 point d’impôt supplémentaire. Il le juge trop coûteux, critique l’explosion de son prix entre 2010 et 2014, et pense qu’il y a d’autres priorités. Au contraire, Gilles Davoine, président de l’Association Pour une piscine à Gland, est convaincu que sa ville a besoin d’un tel équipement et qu’il est justifié de demander une légère hausse d’impôt pour couvrir les charges.

La Municipalité affirme que la piscine correspond à une attente de la population. Est-ce aussi votre avis?

Laurent Dorand Il n’y a jamais eu d’enquête auprès des citoyens. Les sportifs qui souhaitent des lignes d’eau ne sont pas satisfaits du projet qu’on leur propose. En revanche, on sait que, contrairement à Coppet ou à Chéserex, il n’y a pas un besoin pour les écoles parce qu’on a déjà la piscine des Perrerets.
Gilles Davoine Il n’y a pas eu de sondage, c’est vrai. Mais ce qui est sûr, c’est qu’une ville comme Gland doit offrir une infrastructure de ce type pour ses habitants. On construit pour inciter les gens à rester à Gland ou à venir s’y installer. Quant à la piscine des Perrerets, elle est déjà débordée. Avec une population qui va encore grandir, le besoin pour les écoles deviendra évident. Il faut anticiper.

Les référendaires disent que le prix du projet a explosé de 11 à 20 millions. L’Exécutif conteste. Qui a raison?

L.D. En 2010, le projet a été évalué à 11 millions. Ce chiffre figure dans tous les rapports et le président de la Commission des finances parle aussi de ce montant. Au final, la piscine coûtera 19,8 millions. Et on demande une hausse d’impôt pour la payer. C’est inacceptable.
G.D. Le chiffre de 11 millions n’a toujours concerné que la boîte, ce qu’on appelle le CFC 2 en termes techniques. Lorsque les projets du concours d’architecture ont été connus en 2011, leurs prix variaient entre 16 et 23 millions.
L.D. Je constate que le prix a augmenté de 80% pour un projet quasi identique au projet initial.
G.D. C’est délirant. Le Conseil communal n’aurait jamais accepté une telle augmentation.

Pour couvrir les charges de la piscine, la Municipalité demande une hausse d’impôt. Gland a-t-elle les moyens de construire cette piscine?

G.D. Le bâtiment peut être construit sans hausse d’impôt. Mais tout le monde sait qu’une piscine coûte de l’argent et n’en rapporte pas. C’est de la transparence que de dire qu’il faut 1,5 point d’impôt pour couvrir les charges.
L.D. La Commune n’a pas les moyens de s’offrir une piscine à 20 millions. Il n’a jamais été question d’une hausse d’impôt pour payer la piscine.
G.D. Il ne faut pas confondre les charges avec le financement.
L.D. C’est le même porte-monnaie qui paie les charges et l’amortissement.

Si les Glandois votent oui à la piscine et non à la hausse d’impôt (autre référendum en votation le 19 avril), craignez-vous que la Commune doive renoncer à d’autres projets?

L.D. C’est pour cela que je parle de surendettement. On ne peut pas tout se payer. Déjà, il y a des projets coûteux en cours, comme le vieux bourg, Gare-Sud et l’école des Perrerets. D’autre part, je pense qu’il faut investir pour régler les problèmes de circulation et de sécurité avant la piscine.
G.D. On a réduit l’endettement pendant des années. Il faut investir pour l’avenir. Rien n’est aussi fédérateur qu’une piscine.

Si le peuple dit oui à la piscine, voterez-vous pour ou contre la hausse d’impôt?

G.D. Pour.
L.D. Contre. (24 heures)

Créé: 10.02.2015, 19h17

Deux bassins et une aire de détente

La piscine de Gland est prévue sur le site de Montoly, près
de la caserne des pompiers. Les nageurs sportifs auraient préféré un bassin de 50 mètres avec une dizaine de lignes d’eau. Mais alors, l’ouvrage aurait été bien plus coûteux encore. Non. La Municipalité et le Conseil communal, après de longues discussions, ont choisi de construire une piscine couverte, familiale, ouverte à tous les âges. Le bâtiment comprendra un bassin principal de six lignes d’eau de 25 mètres, et un bassin d’apprentissage de 12,50 sur 5,5 mètres, d’une profondeur variant de 60 cm à 1,10 m. Il y aura aussi une aire extérieure de détente équipée de jeux d’eau pour les enfants ainsi qu’une zone engazonnée avec toboggan et tables de ping-pong. Le projet comprend un snack-restaurant. Le tout est évalué à 17,7 millions de francs et la Commune a déjà dépensé 1,85 million en frais d’études (dans les 19,8 millions, les référendaires comptent encore le prix de la chaufferie). La Commune touchera des subventions pour au moins 1,4 million. Tous les partis sauf l’UDC recommandent de voter pour le projet de piscine.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.