Passer au contenu principal

Le bruit des avions chatouille Commugny

Trop bruyant? Trop nombreux? Trop bas? Les conseillers communaux ont eu droit à moult explications mercredi soir.

Une vingtaine d'avions survole Commugny chaque jour.
Une vingtaine d'avions survole Commugny chaque jour.
Keystone

«Un avion qui passe, c’est un peu comme un évier qui goutte. On peut ne pas l’entendre de toute la journée et, au moment de se coucher, ça devient insupportable.» Invités par la Municipalité de Commugny à venir en séance de Conseil communal pour répondre aux questions régulièrement posées par la population, Sophie Meisser et Xavier Wohlschlag n’ont pas cherché à éluder. La première, responsable de l’environnement à l’aéroport de Genève, a ainsi développé son image: «C’est toujours compliqué de répondre à une sensation d’inconfort, mais il est vrai que le bruit d’un avion est rarement agréable.» Car Commugny se trouve sous l’une des trajectoires empruntées après les décollages. Habitant le village depuis les années 1980 et directeur des opérations à Cointrin, Xavier Wohl­schlag ne nie pas plus les nuisances. «Il m’arrive de m’énerver tout autant que vous, a-t-il adressé à l’assistance. Un dimanche au calme, qui a envie de voir un avion lui tourner autour?» Alors, pour que ses concitoyens comprennent ce qu’il se passe au-dessus de leur tête, cet ancien pilote et sa collègue ont pris le temps. Pour, au fait, quelles questions?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.