Burtigny lance un projet immobilier encore inédit

HabitationLa Commune veut louer un terrain à une coopérative d’habitants qui pourront participer à la conception de leur futur logement

La parcelle communale que Burtigny souhaite louer en droit de superficie se situe près de l'auberge.

La parcelle communale que Burtigny souhaite louer en droit de superficie se situe près de l'auberge. Image: YVES MERZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Dans votre région, un nouveau style d’habitat!» C’est la seule indication qui figure sur l’enveloppe envoyée par la Commune de Burtigny à 20'000 ménages de Nyon, Gland et Rolle. À l’intérieur, un feuillet informe les destinataires qu’il existe un projet de créer une coopérative d’habitants dans le but de réaliser des logements au cœur du village. Et lance un appel: «Nous recherchons des coopérateurs qui souhaitent devenir propriétaires - locataires d’un appartement à prix coûtant […], et qui s’impliquent dans la réalisation et la gestion du bien immobilier.»

La démarche est originale. Le projet inédit. À la base, la Commune de Burtigny a un terrain constructible qu’elle souhaite valoriser. «Si nous le vendons, nous ne touchons qu’une fois l’argent et nous le perdons, explique la syndique, Valérie Jeanrenaud. Construire nous-mêmes, ce serait compliqué, et surtout lourd à gérer. Alors nous avons pensé à le louer en droit de superficie. Et comme nous ne voulons pas faire une opération immobilière spéculative, nous avons pensé à un projet géré par une coopérative.»

Burtigny a choisi de remettre son terrain à une coopérative d’habitants, non à une coopérative d’habitation, qui aurait assumé le rôle de maître de l’ouvrage de bout en bout. Cette idée a été suggérée par l’architecte nyonnais Pierre Wahlen, avec qui la Commune a choisi de collaborer dans cette phase de lancement du projet. «Les coopérateurs devront s’engager avec une mise de fonds propres et ils auront l’occasion de participer à la conception, puis à la réalisation de leur logement», explique l’architecte. Cette mise de fonds de 10% de la valeur du logement servira à acheter des parts sociales de la coopérative (50'000 francs pour un appartement de 100 m2 qui vaut environ 500'000 francs). Si le propriétaire décide un jour de partir, il pourra revendre ses parts.

Il n’y a encore aucun plan d’architecte. «Vu la surface du terrain, on part sur un bâtiment qui comprendra entre 10 et 12 logements, de tailles variées, pour avoir une mixité d’habitants. On aimerait aussi réaliser des espaces communs et des potagers», précise Pierre Wahlen. L’idée est de bâtir avec le bois des forêts de Burtigny et avec des briques provenant de la terre d’excavation du terrain. Les coopérateurs pourront exprimer leurs besoins et leurs envies, et même participer aux travaux, selon les compétences de chacun.

Les habitants de Burtigny ont été les premiers informés du projet en automne dernier. Pour qu’il ait une chance de se concrétiser, le Conseil général devra approuver cette proposition municipale de louer le terrain en droit de superficie durant nonante-neuf ans. Mais tout commence par la création de la coopérative. Les intéressés doivent s’inscrire au greffe communal. La Commune se retirera du projet une fois celui-ci lancé. Si tout se déroule bien, les travaux pourraient commencer en 2020. (24 heures)

Créé: 15.04.2019, 17h35

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.