Les bus nyonnais passent d’une gestion familiale à celle d’une grande entreprise

TransportsEn dix ans, les TPN ont doublé de taille, en termes d’offre comme de personnel. L’arrivée du système d’aide à l’exploitation implique de gros changements.

Un système d'aide à l'exploitation fera passer les bus nyonnais à une gestion plus performante.

Un système d'aide à l'exploitation fera passer les bus nyonnais à une gestion plus performante. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Transports publics de la région nyonnaise (TPN) ont déjà considérablement augmenté leurs prestations en 2015, avec le développement du réseau urbain et régional, et la cadence au quart d’heure en ville.

Dès cet automne, la compagnie alignera sa qualité de service à celle des grandes villes, en se dotant d’un système d’aide à l’exploitation et d’information aux voyageurs. Autrement dit, d’un centre de gestion du trafic qui permettra de visualiser sur écran le cheminement de tous les bus et de relayer aux chauffeurs toutes informations utiles, comme des perturbations ou retards de trains CFF ou du Nyon - Saint-Cergue - Morez.

«Ce système permettra de répondre aux réclamations des voyageurs qui ratent leurs correspondances et aux chauffeurs de prendre la bonne décision, soit d’attendre une minute si l’horaire le leur permet», explique Richard Zaugg, directeur des TPN. Ce centre de gestion sera installé dans le dépôt des bus que la compagnie a racheté l’an dernier à la Ballastière de Gland et sera opérationnel dès le changement d’horaire en décembre 2017.

Ces informations seront relayées aux usagers grâce aux écrans installés dans les bus et aux bornes disponibles aux arrêts de bus.

Si un tel investissement est possible pour les TPN, c’est qu’ils se sont regroupés avec deux autres compagnies de taille modeste, Travys et MBC, pour acquérir ce système. En outre, une application plus souple de l’horaire cadencé en ville de Nyon permettra de gagner quatre équivalents plein-temps, qui seront affectés à ce nouveau système de gestion.

Refonte du site Internet

Une étude est en cours pour une refonte du site Internet et la création d’applications smartphone qui permettront d’acheter son billet en ligne et d’améliorer la communication aux voyageurs.

Autant de nouveautés qui impliquent à l’interne un changement de culture d’entreprise, dans cette société qui, contrairement à ce que croient beaucoup de gens, n’appartient pas à la Ville de Nyon, mais au Nyon - Saint-Cergue - Morez. En dix ans, les deux entités ont passé d’un effectif de 87 à 141 employés, sans compter une quinzaine de temporaires. Et ce n’est pas fini.

Un groupe de travail planche déjà sur le renforcement du réseau à l’horizon 2019, pour répondre à la construction de nouveaux quartiers à Nyon, à Prangins ou à Signy. Enfin, on songe aussi à une petite navette qui ferait le tour du centre historique de Nyon et, à plus long terme, au passage à des bus électriques. (24 heures)

Créé: 27.06.2017, 19h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.