Les Caf’Conc’ semblent repartis pour de bon et tiennent leurs promesses

MorgesAprès avoir tiré la prise l’an dernier, les Caf’Conc’ ont tout de même eu lieu cet été.

Les Caf'Conc' sont un rendez-vous de l'été toujours convivial.

Les Caf'Conc' sont un rendez-vous de l'été toujours convivial. Image: Alexandre Grieu

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Créés en 2001, les Caf’Conc’ sont devenus un rendez-vous prisé des Morgiens. Chaque vendredi d’été, tout un chacun est attendu pour partager un verre et un bon moment dans la cour du Collège du Bluard. Pourtant, l’an dernier, les organisateurs annonçaient la fin de ces débuts de soirée festifs.

Pas pour longtemps puisqu’une équipe de sept motivés a relancé la machine pour l’été 2019. «On l’a fait pour la population qui venait au Caf’Conc’ et y était attachée, explique Steven Kubler, président du comité d’organisation. Le concept offre avant tout une ambiance particulière. Vous pouvez venir seul, vous êtes sûrs de ne pas le rester. On a copié-collé ce qui se faisait jusqu’alors et les bons retours sont là. Les gens répondent présent. Il faut croire que l’on a bien fait de se lancer.»

À mi-saison, le bilan est plutôt positif. «À part le premier vendredi où notre «baptême du feu» s’est fait sous la pluie, nous n’avons eu que des soirées idéales», assure le trentenaire. Pour autant, rien ne dit que le rendez-vous perdurera. «Nous nous sommes engagés pour 2019, explique le notaire morgien. Pour l’instant, nous sommes très contents du résultat mais la question de la suite se posera à la fin de la saison.» Avant d’ajouter: «C’est un travail d’équipe. Seul, on ne fait rien. Mais si tout le monde est motivé à repartir pour un tour, on poursuivra l’aventure.»

Car au-delà d’un lieu festif et de rencontres, les Caf’Conc’ sont aussi importants dans la vie des sociétés locales. «Il y a 11 événements et, à chaque fois, c’est une société différente qui tient le bar, explique Steven Kubler. C’est un moyen d’être visible et également de toucher un petit revenu car les recettes sont partagées.» De plus, les orchestres qui se déplacent chaque semaine sont friands de ce genre de rendez-vous et les enseignes morgiennes y participent également. «On joue la carte locale à fond, c’est aussi ça qui plaît», relève le président. Reste à savoir si cette philosophie permettra aux Caf’Conc’ de continuer?

Créé: 05.08.2019, 08h41

Articles en relation

Un robot nommé Barbote au service du tourisme

Technologie Barbote, le premier chatbot touristique suisse développé par l’ARCAM et Morges Région Tourisme, permet de guider et de conseiller les visiteurs. Plus...

«Les artistes apprécient notre accueil chaleureux»

Morges La programmation culturelle de la buvette La Coquette a des airs de festival. Le tout en offrant la gratuité au public. Plus...

L’eau du lac chauffera le futur quartier de la gare

Morges Un projet d’aquathermie est en cours de réalisation en ville. La technique pourrait faire école. Plus...

L’Académie musicale de Morges à la conquête du public

Morges La Master class morgienne veut combattre les clichés d’une musique classique élitiste et inaccessible. Plus...

À Vaux-sur-Morges, les Gebhard cultivent l’esprit du changement

La clé des champs (6/40) Tout droit venu de l’industrie chimique, l’agronome Claude-Alain Gebhard et sa femme, Marie-Claire, infirmière, se sont reconvertis dans l’agriculture biodynamique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...