Passer au contenu principal

Et si le camping de Morges renonçait aux tentes?

En perte de vitesse, la place morgienne devra se réinventer. Et rogner deux tiers de sa surface.

Le camping de Morges changera drastiquement de visage dès l'adoption du Plan partiel d'affectation Parc des Sports.
Le camping de Morges changera drastiquement de visage dès l'adoption du Plan partiel d'affectation Parc des Sports.
Alain Rouèche

Sur l’autel du nouveau plan partiel d’affectation du parc des Sports dévoilé mi-mai, le camping de Morges semblait bien être le grand sacrifié. Perdant officiellement la moitié de sa surface (en fait, c’est plutôt les deux tiers), on voyait en effet mal comment exploiter encore une infrastructure de ce genre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.