Et si le camping de Morges renonçait aux tentes?

TourismeEn perte de vitesse, la place morgienne devra se réinventer. Et rogner deux tiers de sa surface.

Le camping de Morges changera drastiquement de visage dès l'adoption du Plan partiel d'affectation Parc des Sports.

Le camping de Morges changera drastiquement de visage dès l'adoption du Plan partiel d'affectation Parc des Sports. Image: Alain Rouèche

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur l’autel du nouveau plan partiel d’affectation du parc des Sports dévoilé mi-mai, le camping de Morges semblait bien être le grand sacrifié. Perdant officiellement la moitié de sa surface (en fait, c’est plutôt les deux tiers), on voyait en effet mal comment exploiter encore une infrastructure de ce genre.

Tipis ou cabanes

Que nenni! En charge du camping, le TCS compte bien poursuivre après 2018 et la fin de son bail. Mais en réfléchissant «à un nouveau concept d’hôtellerie en plein air». Soit des tipis, des cabanes ou encore des tentes safari, par exemple. «Tout dépendra de ce que le PPA nous permettra de faire», avertit Yves Gerber, responsable de la communication du TCS.

«Le boom des ventes de camping-cars, le franc fort et des étés plutôt capricieux expliquent aussi la baisse de fréquentation»

Dans tous les cas, avec une chute de fréquentation de 50% ces dix dernières années et des infrastructures datant de l’Expo 64, le camping de Morges doit se réinventer. «La vétusté explique en partie cette baisse. Mais le boom des ventes de camping-cars, le franc fort et des étés plutôt capricieux ces dernières années sont aussi des raisons à ne pas négliger», indique Yves Gerber.

«On souffre»

Même si, ailleurs, la dégringolade ne semble pas aussi dure, «on souffre», confirme Frédéric Gianella, président de l’Association vaudoise des terrains de camping. «Les habitudes et les attentes des clients ont évolué. Les gens sont plus exigeants en termes de confort, et c’est à nous de trouver les bonnes réponses.»

A l’Office du tourisme du canton de Vaud, on affiche un réel optimisme. Ainsi, la quarantaine de campings vaudois a connu «une année 2015 magnifique, avec 286'000 nuitées, soit 24% de plus qu’en 2014», se réjouit Andreas Banholzer, directeur de l’office. «C’est simplement que la météo l’an dernier était exceptionnelle», tempère Frédéric Gianella, tandis qu’il pleut sur son camping de Forel. Car, pour l’instant, «la saison est pourrie».

Créé: 27.05.2016, 08h56

Articles en relation

Les premiers contours du futur Parc des Sports de Morges enfin dévoilés

Projet Le PPA Parc des Sports, qui englobera le Centre Aquatique régional, sera soumis à la population fin mai. Plus...

L'avenir du camping de Morges est incertain

Urbanisme Le camping de Morges est menacé en raison de la création du futur Parc des Sports. Un accord a été conclu jusqu’en 2018. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.