Canalisé par l’armée, le Lavasson a retrouvé son lit

EnvironnementMurée par une ligne de fortification des années 40, la rivière de Gland a été entièrement revitalisée en lien avec un sentier didactique.

Pour renaturer le Lavasson, Gland a dû percer la ligne de fortification de la dernière guerre.

Pour renaturer le Lavasson, Gland a dû percer la ligne de fortification de la dernière guerre. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Presque tout le monde connaît les fameux «Toblerones», cette ligne de fortification antichars, constituée de blocs rappelant le célèbre chocolat suisse, qui descend de Bassins, à l’ouest de Gland, pour aboutir à la Villa Rose, un fortin en trompe-l’œil. C’est devenu un sentier de randonnée très prisé, qui a désormais son pendant sur le flanc est de la commune. Car un deuxième ouvrage militaire secondaire, achevé juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale, se cache dans la forêt du Lavasson, une rivière qui serpentait autrefois des marais situés au pied du Jura jusqu’au lac. Les militaires en avaient détourné les eaux en créant un canal fortifié d’un grand et long mur en béton jusqu’à l’embouchure de la Dullive. Aujourd’hui, grâce à une opération de renaturation menée par le Canton et les Communes de Gland et de Dully, la rivière a retrouvé son lit naturel.

Retour au cours naturel

«C’est la première fois qu’on revitalise un cours d’eau en lien avec le patrimoine militaire», s’amuse Philippe Hohl, chef de la Division ressources en eau et économie hydraulique du Canton. Conséquence, le Département de la défense a participé au coût de l’opération, soit 200'000 francs, dont les 95% sont financés par la Confédération et le Canton. En dix ans, ce dernier a soutenu pas moins de 50 projets de renaturation, ce qui représente quelque 25 km de rivière. À Gland, le Lavasson a retrouvé son ancien lit, dont la trace tout en courbes était encore bien visible dans le cordon boisé. «Il a suffi de gratter 30 à 40 centimètres d’humus et branchages pour retrouver le fond», explique un représentant du bureau d’ingénieurs Perenzia, chargé du chantier.

Mais pour redonner à la rivière son cours naturel et un environnement favorisant le retour de la faune, on a démoli deux tronçons du mur de fortification afin de réhabiliter un méandre passant de l’autre côté. «Avant, seules les biches arrivaient à franchir ce mur. Maintenant, la petite faune peut traverser. Et trois semaines après la fin des travaux, on voit déjà des poissons y remonter, grâce à une passe créée avec de gros rochers, et des hérons les attendre au contour!» se réjouit Michael Rohrer, municipal chargé des Espaces verts.

La revitalisation, menée sur une longueur de 440 mètres, commençait par le détournement de l’eau du canal, par quelques dalles empilées dans son lit. «En cas d’orages et de crues, le surplus d’eau pourra ainsi s’y déverser. En temps normal, les promeneurs pourront descendre trois petits escaliers pour se balader au sec le long du mur fortifié», explique l’ingénieur. À l’embouchure du canal, côté lac, les enrochements artificiels ont été enlevés. Par curage, on a créé des zones humides favorisant le retour de la salamandre, des grenouilles et crapauds, et posé des souches de chênes en décomposition dont le lucane cerf-volant est friand.

Enfin, quatre passerelles en bois suisse permettent aux promeneurs de franchir les méandres du nouveau Lavasson. Le sentier didactique est orné de trois panneaux explicatifs sur la ligne fortifiée et la renaturation de la rivière.

Créé: 07.10.2019, 08h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.