Capricorne asiatique: Vaud sur le qui-vive

NatureQuinze érables seront broyés et brûlés à Divonne-les-Bains (F). Chavanne-de-Bogis et Bogis-Bossey sont dans la zone tampon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment le capricorne asiatique est-il arrivé à Divonne-les-Bains? Selon la préfecture de région, le ravageur, dont la larve se nourrit du bois tendre des feuillus, ce qui nécessite l'abattage des arbres infestés sans rémission, aurait fait le voyage de Chine dans des emballages en bois contenant des objets en fonte ou en pierre. Ce ne serait donc pas une infestation provenant des foyers indigènes détectés dans le canton de Fribourg.

L'Office national des forêts, une agence publique française, procédera ce mercredi à la destruction des arbres infestés.

Les quinze érables victimes du ravageur sont encore jeunes. Ils sont situés sur un parking, à quelques mètres de l'église de la ville gessienne. Ils seront broyés sur place et incinérés.

Alerte à Lausanne

Les autorités ont établi une zone tampon de 2 kilomètres autour du foyer. Elle empiète sur les communes vaudoises de Chavannes-de-Bogis et Bogis-Bossey et frôle la commune genevoise de Céligny. Des contrôles annuels doivent être effectués pendant quatre ans dans cet espace de 12,5 km2.

A Lausanne, le Service des forêts a été alerté la semaine dernière. Il va intensifier les contrôles dans la région et sans doute interdire l'importation des bois de la zone. Seuls les feuillus sont concernés, rappelle-t-on. Les résineux, pins et sapins, ne sont pas touchés. Le capricorne asiatique affectionne le bois tendre et ne s'attaque ni aux poutres ni aux huisseries des maisons. Il est sans danger pour la population ou les animaux.

En Suisse, quatre sites de contamination ont été répertoriés depuis 2011, signale le site waldwissen.net, dont deux dans le canton de Fribourg.

L'Office fédéral de l'environnement souligne qu'il existe des coléoptères indigènes rares ou protégés, qui ressemblent au capricorne asiatique et sont sans danger pour la forêt. Il recommande de ne pas tuer d'insectes suspects, mais de les capturer, de les conserver dans un récipient en verre fermé et de les signaler au service cantonal compétent.

Difficile à détecter

«Le capricorne asiatique est un insecte sournois, a précisé Roger Beer, chef du Secteur des forêts et arbres isolés à Genève, lundi à la Tribune de Genève. Il creuse des couloirs dans les troncs pendant plusieurs années. Leur présence n’est en général détectée que lorsqu’ils quittent l’arbre. Nous avons suivi une formation sur la méthode très drastique qui a été mise en place à Fribourg et nous sommes extrêmement attentifs.»

Créé: 20.09.2016, 13h17

Articles en relation

Un insecte nuisible venu d'Asie s'attaque aux arbres feuillus

Environnement Le capricorne asiatique est dans la ligne de mire de l'Office fédéral de l'environnement. Plus...

Fribourg se débat avec le capricorne asiatique

Parasiste Cet insecte, qui détruit en quelques années les arbres feuillus, a infesté un deuxième site à Marly après un premier foyer déjà découvert début juillet. Des contrôles et des abattages sont en cours. Plus...

Le capricorne asiatique menace les arbres urbains

Nuisible Les arbres en milieu urbain ne souffrent pas que de la pollution ou des chantiers, les insectes nuisibles comme le capricorne asiatique peuvent aussi représenter une menace. Plus...

Un insecte dévastateur dans le viseur de la Confédération

Thurgovie L’Office fédéral de l’environnement va prendre plusieurs mesures pour lutter contre la propagation du capricorne asiatique, un parasite particulièrement dangereux trouvé dans des palettes venant de Chine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.