Le Carabouquin propose des lectures sensorielles

GlandUn ancien camping-car transformé en guinguette littéraire stationnera dans cinq quartiers de la ville durant cinq semaines

Tout en écoutant Julie Annen, cofondatrice du Carabouquin, lire un extrait de l’ouvrage de Proust, A la recherche du temps perdu, les auditeurs dégustent une madeleine.

Tout en écoutant Julie Annen, cofondatrice du Carabouquin, lire un extrait de l’ouvrage de Proust, A la recherche du temps perdu, les auditeurs dégustent une madeleine. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«…Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause…». Tout en écoutant Julie Annen lire ce fameux extrait de l’ouvrage de Marcel Proust, A la recherche du temps perdu , les personnes ayant pris place à la terrasse du Carabouquin sont invitées à tremper une madeleine dans une tasse de thé. Cette «dégustation proustienne» est un exemple de lectures sensorielles proposées gratuitement sur les lieux de stationnement du camping-car de la Cie Rupille 7, qui a customisé le véhicule comme le tartan d’un kilt écossais.

Ce lundi matin, et jusqu’au samedi 3 juin – avec un détour au marché de la gare mercredi 31 mai –, le Carabouquin déploie ses animations au Centre sportif d’En Bord. Puis le camping-car transformé en guinguette littéraire se déplacera dans différents quartiers de la ville de Gland jusqu’au 1er juillet (voir encadré). «L’objectif est de rendre la culture vivante et accessible à tous», explique Sandrine Faure, cheffe du service de la culture de la Commune, qui subventionne le projet (ainsi que le Canton).

Un moment intime

L’idée a germé dans l’esprit fertile de la metteuse en scène d’Arzier Julie Annen. «En 2015, j’avais été engagée par la Ville de Genève pour faire des lectures dans les parcs publics. Il m’est arrivé de pleurer avec des grands-mères assises sur des bancs. Lire une histoire à quelqu’un, c’est très intime, et rare, donc précieux. Cela nous rappelle l’enfance, les lectures au chevet du lit, ou lorsque la maîtresse d’école nous lisait une histoire quand on avait été sages. C’était une récompense.»

Convaincue qu’elle devait développer cette activité dans sa région, Julie Annen monte la Cie Rupille 7 puis élabore le concept avec deux amies comédiennes, Stéphanie Pizzaro et Laure Isabelle Blanchet. Elle fait ensuite appel à deux scénographes, Thibault De Carter et Charly Kleinermann, pour transformer le vieux Ford de ses parents en bibliobus, petit théâtre et buvette. «C’était le camping-car des vacances, puis nous avons vécu un temps dedans parce que mes parents avaient été expulsés de leur maison, raconte la rayonnante cofondatrice du Carabouquin. Réhabilité, il a la vocation de rappeler l’enfance à coups de livres.»

Unique en son genre, le bus ne passe pas inaperçu et suscite la curiosité. «J’ai vu l’information sur Facebook. Alors je suis venu découvrir ce théâtre mobile, déclare le Pranginois Denis Gesmier tout en dégustant sa madeleine. On ne lit plus assez. C’est une bonne idée d’aller sensibiliser les gens.»

Les animations proposées au Carabouquin sont multiples. Dans la mesure du possible, le choix des lectures répondra aux demandes du public invité. Soucieuse d’intéresser les plus jeunes, Julie Annen a bien sûr un programme adapté aux enfants. Et ses lectures sensorielles sont autant de surprises à découvrir. Puis il y a les microspectacles, les ateliers artistiques. L’animatrice de ce rendez-vous mobile fourmille d’idées.

Municipale en charge de la Culture à Gland, Isabelle Monney est enthousiasmée par le projet: «Nous sommes ravis par ce Carabouquin et par tout ce qu’il propose. En plus, Madame Annen a beaucoup de charisme. Ce projet très novateur est génial. A défaut d’avoir un vrai centre-ville, c’est l’occasion d’aller tisser des liens dans chaque quartier». Et Sandrine Faure d’ajouter: «Cela va également permettre de créer des contacts avec les associations de quartier. C’est un projet fédérateur de synergies qui a encore un gros potentiel de développement.»

Créé: 30.05.2017, 08h20

Infos pratiques

Dates et lieux

29 mai au 3 juin: Centre sportif

31 mai: Marché de la gare

5 au 10 juin: Mauverney

12 au 17 juin: Cité Ouest

19 au 24 juin: La Pépinière

26 juin au 1er juillet: Eikenøtt

Horaires

Lundi, mardi, jeudi et vendredi:

9 h 30-12 h: lectures

15 h 30-18 h: lectures animées

Mercredi et samedi:

10 h-11 h 30: lectures

15 h 30: microspectacle

16 h-17 h 30: ateliers artistiques

Animations spéciales

Mercredi 31 mai

Mercredi 21 juin

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.