Passer au contenu principal

Le cauchemar perdure près de la gare de triage

Malgré les mesures prises depuis des années, les voisins de la gare de triage de Denges peinent toujours à fermer l’œil.

Les wagons circulant de nuit dans la zone de la gare Lausanne-Triage à Denges n’ont pas fini de causer des insomnies aux riverains.
Les wagons circulant de nuit dans la zone de la gare Lausanne-Triage à Denges n’ont pas fini de causer des insomnies aux riverains.
Christian Brun

L’enfer continue pour les riverains de la gare Lausanne-Triage à Denges. Chaque nuit ou presque, certains habitants de cette commune, mais aussi d’Échandens, de Préverenges et de Lonay, sont réveillés en sursaut par le vacarme des wagons. Pour améliorer la situation, les CFF ont lancé plusieurs actions ces dernières années comme le renouvellement des semelles des freins de voies, la sensibilisation du personnel ou l’assainissement de tous les wagons Cargo. Mais malgré ce train de mesures, le problème persiste.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.