Une cavalière dénonce la «déforestation» à Apples

ArbresUne habituée du manège s’insurge contre la coupe de bois intervenue en forêt. Le garde forestier assure pourtant que moins d’arbres ont été abattus cette année.

La coupe de bois a eu lieu au-dessus du manège.

La coupe de bois a eu lieu au-dessus du manège. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Au-dessus du manège d’Apples, le paysage est complètement défiguré. C’est un vrai massacre à la tronçonneuse qui a eu lieu dans la forêt.» Une cavalière, qui vit à Cheseaux-sur-Lausanne, ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de décrire la coupe de bois intervenue ces dernières semaines à proximité des voies de chemin de fer du Bière-Apples-Morges (BAM).

Aussi, cette habituée des lieux s’interroge sur la pertinence d’abattre autant d’arbres à la fois. «Sur de nombreux chemins, je suis obligée de faire demi-tour avec mon cheval, car il y a des énormes troncs qui jonchent le parcours», peste-t-elle encore.

De son côté, Stéphane Furer, responsable du groupement forestier d’Apples, qui compte quelque 1100 hectares, reconnaît que la coupe de bois de cette année peut paraître impressionnante pour le grand public.

«Faire place aux jeunes»
Pourtant, le garde forestier – en place depuis six mois – assure qu’il y a eu moins d’arbres abattus que les années précédentes. «Mon prédécesseur éparpillait davantage la coupe de bois dans la forêt, tandis que je préfère la concentrer dans un secteur, poursuit-il. La faune est ainsi davantage protégée et ménagée. Cette année, pour la commune d’Apples, le volume représente près de 1500 m3, contre 1800 à 2000 m3 les dernières années.»

Enfin, Stéphane Furer précise que les troncs des arbres abattus sont d’un certain diamètre. Ils pourraient représenter un danger pour les passants, voire obstruer les voies du BAM. «Il ne s’agit pas d’une coupe rase, mais nous le faisons pour régénérer la forêt. L’objectif est de faire de la place aux plus jeunes.»

Créé: 22.12.2014, 18h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.