Le centre EVAM de Gland fermera le 5 janvier

AsileLa Municipalité a confirmé jeudi que le bâtiment sous-gare n’accueillera plus de migrants dès la rentrée.

Le bâtiment de protection civile qui servait de centre d'accueil de jour pour les migrants de la région de Gland fermera en janvier.

Le bâtiment de protection civile qui servait de centre d'accueil de jour pour les migrants de la région de Gland fermera en janvier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chose promise, chose due. Il était convenu que l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM) quitterait l’ancien bâtiment de la protection civile à la nouvelle année, c’est désormais confirmé. Le centre d’accueil de jour de Gland fermera ses portes le 5 janvier prochain.

Accueil de jour

Cette structure accueille les requérants logés à Gland, à Coppet et à Begnins et leur propose diverses activités. Mais les travaux prévus pour le développement de la gare ainsi que du futur quartier au sud de celle-ci auront raison du bâtiment de la PCi et, du coup, du centre EVAM.

Reste à savoir où placer les migrants, qui ne peuvent évidemment pas se retrouver sans lieu d’accueil. Ce ne sera en tout cas pas dans l’infrastructure mise en place cet automne à Nyon. «Nous accueillons déjà les occupants de deux abris (ndlr: Crans et Nyon), le centre est vraiment complet!» assure Stéphanie Schmutz, municipale nyonnaise des Affaires sociales.

Un nouveau lieu

A l’EVAM, le directeur, Erich Dürst, rassure: «Nous avons trouvé une solution de remplacement et la communiquerons en début de semaine prochaine, dans tous les cas avant les Fêtes.» Même réponse du côté de la Municipalité de Gland. «L’établissement a encore les derniers détails à régler. Mais tout est sous contrôle», assure Michael Rohrer, en charge des relations avec l’EVAM à l’Exécutif glandois, sans pour autant indiquer le lieu du nouveau centre.

Quant à l’accueil des nouveaux requérants, l’EVAM continue à étudier «toutes les solutions» pour les loger. Y compris les cabanons mis au point par Ikea, comme on a pu l’entendre dans la région? «Ça fait partie des possibilités que nous étudions, confirme Erich Dürst. Mais ce n’est rien de plus qu’une alternative parmi d’autres.»

Créé: 12.12.2015, 17h35

Articles en relation

Saint-Prex accueillera une famille de réfugiés

Asile Une famille s’installera dans un appartement communal le 15 décembre. Le loyer sera pris en charge par l’EVAM. Plus...

La pression monte sur le front de l’hébergement des migrants

Vaud Depuis juillet, l’EVAM a multiplié l’ouverture de foyers et d’abris PCi pour faire face à l’afflux de demandeurs d’asile. Plus...

Gland aura son passage sous-voies fin 2016

Gares Les CFF soumettent à l’enquête publique un paquet de travaux qui amélioreront le bien-être des passagers, des piétons et des cyclistes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.