Passer au contenu principal

Le centre socioculturel de l’Asse aura plus d’espace

La fondation de l’Esp’Asse pourrait reconstruire une partie de l’ancien site industriel nyonnais.

La fondation pourra démolir les immeubles en front de la route de l'Etraz, mais devra conserver les usines aux toitures à sheds (en dents de scie).
La fondation pourra démolir les immeubles en front de la route de l'Etraz, mais devra conserver les usines aux toitures à sheds (en dents de scie).
Patrick Martin

Des ateliers du SeMo au judo team, de l’association Lire et Ecrire aux ateliers d’artistes, de Caritas à Pro Infirmis, l’Esp’Asse abrite depuis 2001 une foultitude d’activités sociales et culturelles. Elles ont pris place dans l’ex-usine de métal dur Stellram. Dès vendredi, la Ville de Nyon met à l’enquête publique un plan de quartier Etraz-Sud qui devrait permettre à la fondation qui gère les lieux de reconstruire une partie du site.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.