Un chauffeur stoppe son bus contre deux bennes à Gimel

AccidentUn conducteur de la société ARCC a été blessé jeudi soir. Ses freins ne répondaient plus et il a tout tenté pour éviter un mur.

Le chauffeur a encastré son véhicule dans des bennes pour amortir le choc.

Le chauffeur a encastré son véhicule dans des bennes pour amortir le choc. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’accident spectaculaire qui s’est produit jeudi en fin de journée à Gimel aurait tous les ingrédients pour alimenter le scénario d’un film d’action. Après sa journée de travail, un chauffeur des Transports du cœur de La Côte ARCC, seul à bord, s’apprêtait à garer son bus au dépôt. Mais en amorçant le virage juste avant le site Le Coultre, son véhicule s’est lancé dans une course folle et son moteur s’est emballé, comme l’a révélé La?Côte hier.

Sang-froid

«Il n’arrivait plus à arrêter son bus, les freins ne réagissaient plus lorsqu’il appuyait dessus», explique Christian Jan, directeur de la Société électrique des forces de l’Aubonne (SEFA), propriétaire de l’entreprise ARCC. Pour tenter de stopper son autocar, le chauffeur a alors fait preuve d’un grand sang-froid. En effet, voyant le mur d’une impasse se rapprocher dangereusement, il a préféré encastrer son véhicule dans deux bennes pour amortir le choc.

Grièvement blessé, il a été désincarcéré par les pompiers avant d’être héliporté au CHUV. «Il a été opéré durant la nuit et souffre de multiples fractures aux jambes et au bassin, mais sa vie n’est pas en danger, poursuit Christian Jan. Une enquête a été ouverte, il s’agit sûrement d’un problème de moteur. Le bus avait à peine 3?ans et c’est la première fois qu’un tel accident se produit.» (24 heures)

Créé: 17.07.2015, 16h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.