Passer au contenu principal

La Chaux se trouve à nouveau dans la tourmente

Un imbroglio dans les comptes de la Commune et de la Fondation culturelle et sociale de La Chaux provoque une nouvelle crise.

La Fondation culturelle et sociale de La Chaux est propriétaire de l’immeuble du Verdier, qu’elle a racheté à la Commune pour 1 million de francs.
La Fondation culturelle et sociale de La Chaux est propriétaire de l’immeuble du Verdier, qu’elle a racheté à la Commune pour 1 million de francs.
JEAN-PAUL GUINNARD

Décidément, le petit village de La Chaux peine à retrouver sa sérénité. Une année après sa mise sous régie par le Conseil d’Etat à la suite d’une violente crise politique, la Commune se trouve à nouveau dans la tourmente. En cause cette fois-ci? Un texte signé par le collège municipal (à l’exception de la syndique, Brigitte Dufour) dans le dernier bulletin communal. Pointant la Fondation culturelle et sociale de La Chaux (FSC), les quatre signataires relèvent de «graves dysfonctionnements» dans la gestion de l’organisme, créé en 2004. Pour démêler cet écheveau, un audit a été demandé à l’Autorité de surveillance des fondations.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.