Passer au contenu principal

MorgesUn chevreuil s’offre un rodéo en ville!

L’animal effrayé a fait irruption à la rue de la Gare avant de se réfugier dans l’atelier de sculpture d’Ewald Brigger en brisant une vitrine. Mais tout est bien qui finit bien.

Les agents de Police Région Morges et les surveillants de la faune ont uni leurs forces pour maîtriser l’animal effrayé qui n’est pas resté de marbre dans l’atelier de sculpture.
Les agents de Police Région Morges et les surveillants de la faune ont uni leurs forces pour maîtriser l’animal effrayé qui n’est pas resté de marbre dans l’atelier de sculpture.
Jotterand

D’ordinaire animé par le bal des voitures qui passent en file indienne devant les commerces, le bas de la rue de la Gare de Morges a été le théâtre d’une scène peu commune mercredi matin lorsque le sculpteur Ewald Brigger s’est retrouvé nez à nez avec un visiteur inattendu: un chevreuil. Apeuré, l’animal n’est pas resté de marbre dans l’atelier du colosse bien connu des Morgiens, cherchant désespérément la sortie après avoir brisé une vitre pour y pénétrer. «J’ai vraiment été stupéfait de le découvrir dans mes locaux à mon arrivée car tous les accès sont fermés durant la nuit», s’étonne encore l’artiste à qui l’on doit notamment le Symposium international de sculpture.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.