Des citoyens s'opposent à l'extension de la carrière du Mormont

EclépensL'Association pour la sauvegarde du Mormont vient de se constituer. Pour elle, il est hors de question de laisser le cimentier Holcim étendre ses activités.

Image: FLORIAN CELLA -a

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Depuis 1953, on autorise Holcim à piller le Mormont. Aujourd'hui, nous sommes déterminés à faire cesser ce désastre.» Les membres de l'Association pour la sauvegarde du Mormont (ASM) annoncent la couleur d'entrée de jeu. Pour eux, il est hors de question de laisser le géant de la cimenterie grignoter davantage la colline, dont le sommet est inscrit à l'Inventaire fédéral des paysages (IFP).

Aujourd'hui, si cette association sort du bois, c'est justement parce que Holcim projette d'étendre ses activités à Eclépens. La cimenterie souhaiterait une extension sur le sommet du Mormont pourtant protégé. Pour les membres de l'association, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

«Nous allons nous opposer à toute forme d'extension comme outil de pression. Si on commence déjà à lâcher du lest, on ne s'en sortira jamais. Le Mormont doit être protégé pour des raisons environnementales, biologiques et historiques», précise Alain Chanson, président de l'association, qui compte une trentaine de membres depuis sa création en juin.

Dans ce délicat dossier, d'autres associations de sauvegarde de l'environnement, à l'image de Pro Natura, ont déjà annoncé qu'elles empêcheraient la destruction de la partie protégée du site.

Créé: 23.10.2013, 14h19

Articles en relation

Fameux chez les spécialistes, le Mormont gagne le grand public

Archéologie Avant La Sarraz, le Musée national de Zurich expose les découvertes helvètes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...