Le collectif Pilotis fait son nid sur la scène artistique

MorgesLes cinq jeunes artistes ont le soutien de la Ville et suscitent un bel engouement. Rencontre.

De g. à dr.: Kevin Crelerot, Mounia Steimer, Natacha Steiner et Nadia Elamly, du collectif Pilotis.

De g. à dr.: Kevin Crelerot, Mounia Steimer, Natacha Steiner et Nadia Elamly, du collectif Pilotis. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On ne s’attendait absolument pas à des progrès aussi rapides et à une telle reconnaissance.» Mounia Steimer est ravie. Moins de deux ans après sa formation, le collectif Pilotis peut se targuer d’un bel engouement. Le but des cinq jeunes artistes qui le composent? Développer les aspects plus indépendants de l’art et de la culture dans la région, tout en favorisant les échanges avec le public. Quelques semaines après la clôture de leur exposition collective «In [trame] muros» à l’Espace 81, ils semblent sur la bonne voie.

L’histoire débute en février 2018, lorsque quatre jeunes du coin reviennent au bercail, après s’être formés et épanouis artistiquement en dehors de la région. Issus d’univers artistiques variés (illustration, design, BD…) Nadia Elamly, Kevin Crelerot, Line Labie et Mounia Steimer sont bientôt rejoints par une nouvelle recrue, Natacha Steiner.

Le collectif obtient le soutien de la Ville de Morges, qui lui a notamment donné carte blanche – c’était une première – à deux reprises pour ses expositions à l’Espace 81. «On constate que la Ville s’investit pour valoriser la vie culturelle et artistique, se réjouit Nadia Elamly. Nous avons également reçu beaucoup de dons; les gens sont motivés à nous suivre et à nous soutenir.»

Le groupe espère désormais trouver des locaux pour développer ses projets. «On rêve d’un lieu qui puisse accueillir un bel espace d’exposition et des ateliers pour des résidences, explique Natacha Steiner. On souhaiterait véritablement devenir une plate-forme pour les artistes régionaux de la scène contemporaine.»

Agenda culturel en prévision

Parmi les projets du collectif figure également un agenda culturel, pour lequel la Ville a déjà manifesté son intérêt. «Nous avons eu l’idée de collaborer avec toutes les institutions culturelles de la région et de répertorier les événements clés dans un petit journal papier, qui sera distribué gratuitement dans divers lieux», précise Nadia Elamly. Les démarches de demandes de fonds devraient débuter en septembre, avec pour objectif une première publication en automne 2020.

Créé: 13.08.2019, 09h55

Articles en relation

Les Caf’Conc’ semblent repartis pour de bon et tiennent leurs promesses

Morges Après avoir tiré la prise l’an dernier, les Caf’Conc’ ont tout de même eu lieu cet été. Plus...

«Les artistes apprécient notre accueil chaleureux»

Morges La programmation culturelle de la buvette La Coquette a des airs de festival. Le tout en offrant la gratuité au public. Plus...

L’Académie musicale de Morges à la conquête du public

Morges La Master class morgienne veut combattre les clichés d’une musique classique élitiste et inaccessible. Plus...

À Marcelin, on teste des cultures bios innovantes avec un souci de rentabilité

La clé des champs 9/40 Deux projets pilotes de systèmes alternatifs de production sont expérimentés à Morges. Plus...

À la Maison de Ville de Grancy, on crée du lien

L’Esprit des lieux La Maison de Ville de Grancy est un des derniers lieux de rencontre du petit village des hauts de Morges. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.