Le collectif Splotch! récompensé par un prix d'encouragement artistique

MorgesLa Ville de Morges a décoré Splotch! d'un prix nouvellement créé. une aubaine pour l'association éditant une revue mensuelle de BD.

Guillaume Mayor, Henri Mayer et Jonathan von der Mühll font partie des quinze artistes du collectif Splotch!, primé par la Ville.

Guillaume Mayor, Henri Mayer et Jonathan von der Mühll font partie des quinze artistes du collectif Splotch!, primé par la Ville. Image: DIANA-ALICE RAMSAUER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Notre sentiment? Comme le prix le mentionne, ça nous encourage», réagit en plaisantant Henri Mayer au moment d’évoquer le Prix d’encouragement artistique 2017 remis par la Ville de Morges à l’association qu’il a participé à fonder. «Recevoir une forme de reconnaissance pareille après autant de travail, c’est très gratifiant», poursuit-il.

Quatre ans après avoir publié le premier numéro de sa revue baptisée elle aussi Splotch!, c’est en effet une jolie récompense du chemin parcouru que l’association se voit offrir, en étant le premier bénéficiaire de cette mise en lumière. «Nous avons créé ce Prix d’encouragement dans le but de soutenir la création artistique dans notre commune, explique Christelle Joly, cheffe de l’Office de la culture de la ville de Morges. Nous souhaitons ainsi supporter un jeune artiste qui se lance ou un collectif naissant, et instaurer un équilibre avec la Distinction culturelle, qui existe depuis longtemps à Morges mais récompense plutôt les artistes établis.»

Dans la réflexion du jury, ce sont notamment le fort ancrage morgien et la dimension collective de l’association qui ont convaincu. «C’est aussi un domaine artistique qui est souvent moins soutenu par les pouvoirs publics que d’autres comme le chant ou le théâtre, rappelle Christelle Joly. Beaucoup de jeunes artistes n’auraient pas l’occasion d’être publiés sans les projets menés par Splotch!»

Et ils continueront certainement à exprimer leurs talents dans les colonnes du mensuel morgien. Car en plus d’être le premier à être auréolé d’un Prix d’encouragement artistique, le collectif de dessinateurs reçoit un soutien financier de la Commune qui se monte à 4000 francs. Un montant bienvenu pour Splotch!, qui croule plus sous les idées que sous les liasses de billets. «Cela va nous permettre d’assurer la production des éditions de l’année à venir et de nous autoriser des réflexions que nous n’avions pas jusqu’ici», déclare Henri Mayer.

(24 heures)

Créé: 08.02.2018, 07h41

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...