Passer au contenu principal

Un colosse aux mains d’or fait vibrer la pierre à Morges

Ewald Brigger, sculpteur, a fondé le Symposium international de sculpture, qui débute ce mercredi.

Ewald Brigger sculpte avec passion depuis sa plus tendre enfance.
Ewald Brigger sculpte avec passion depuis sa plus tendre enfance.
ODILE MEYLAN

En pénétrant dans le petit atelier d’Ewald Brigger, à la rue de la Gare, à Morges, l’impression d’être dans une autre époque se fait ressentir. Une épaisse couche blanche de granit recouvre les murs, les fenêtres et le sol, où des instruments en tout genre sont éparpillés. Un marteau, une massue, un chasse-pointe, des ciseaux à bois. La lumière du jour éclaire parfaitement la dernière création du maître sculpteur: un cochon qu’un boucher de la place lui a commandé quelques semaines plus tôt. Passionné depuis son plus jeune âge par ce métier d’autrefois, Ewald Brigger s’apprête à donner ce mardi le coup d’envoi du Symposium international de sculpture, qu’il a créé à Morges en 1992 (lire ci-contre).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.